* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

Maître corbeau ! ( Paul Calzada )

 

« Il lâcha le corbeau, qui sortit, partant et revenant, jusqu’à ce que les eaux aient séché sur la terre. » (Genèse 8.7)

Le premier oiseau cité dans la Bible est le corbeau. Tout le monde connaît la fable du corbeau et du renard. Dans cette fable le corbeau passe pour un niais, quelque peu vaniteux. Mais est-il aussi niais que

cela ?

Les chercheurs d’un laboratoire de physiologie de la faculté de biologie de l’université de Moscou ont étudié cette espèce. Leurs travaux ont confirmé l’idée que les corbeaux figurent parmi les animaux les plus intelligents de la planète. Ils ont remarqué, qu’en période de sécheresse, les corbeaux en venaient à accumuler des pierres dans des crevasses pour faire remonter l’eau à leur niveau. Alors que la sécheresse sévit, ils savent où trouver encore un peu d’eau et utiliser la dureté des pierres pour remonter le niveau de l’eau. Apprenons d’eux, que lorsque nous passons par des temps de sécheresse, nous pouvons utiliser les circonstances difficiles comme autant de moyens de nous rapprocher de Jésus, la source d’eau vive.

Ces mêmes chercheurs ont observé, qu’entre deux écuelles contenant chacune un certain nombre de vers, le corbeau choisit d’un seul coup d’œil celle qui en contient le plus. Pour faire cette distinction, l’homme doit compter et prendre évidemment beaucoup plus de temps. Ils discernent d’un simple coup d’œil là où se trouve la nourriture la plus abondante, ils savent où est la meilleure part. Jésus dira de Marie : « Marie a choisi la bonne part, qui ne lui sera point ôtée » (Luc 10.42). Que Dieu nous accorde cette intelligence spirituelle pour choisir nous aussi la meilleure part, là où est la meilleure nourriture pour nos âmes et ne pas courir après les friandises de ceux qui n’enseignent que des choses agréables : « Car il viendra un temps où les hommes…ayant la démangeaison d’entendre des choses agréables, se donneront une foule de docteurs selon leurs propres désirs » (2 Timothée 4.3).

Nous retrouvons les corbeaux dans 1 Rois 17.4, lorsqu’ils apportent à Elie du pain et de la viande. Le corbeau était selon la loi lévitique un animal impur et il fallait à Elie une bonne dose d’humilité pour accepter de dépendre de ces charognards. En tant que Juif, Elie considérait les corbeaux comme des animaux impurs, mais après avoir été nourri par eux, il a dû les voir différemment. Nous aussi, nous avons tendance à juger comme impures certaines personnes, mais si ces mêmes personnes nous viennent en aide, notre regard sur elles change. Les corbeaux ont appris à Elie qu’il faut savoir porter un autre regard sur ceux que nous pourrions juger comme impurs.

Ma prière en ce jour :

Seigneur, donne-moi d’utiliser les épreuves comme des moyens de me rapprocher de toi, que je sache, comme Marie, choisir la meilleure part, et garde-moi de juger qui que ce soit selon les apparences. Amen !

 



13/06/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 907 autres membres