* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

Manipuler par la peur ( Paul Calzada )

 

"La crainte n’est pas dans l’amour, mais l’amour parfait bannit la crainte ; car la crainte suppose un châtiment" (1 Jean 4 :18).

L’une des techniques employées par les manipulateurs, c’est de développer un profond sentiment de crainte chez ceux qui les écoutent. 

Dans la sphère religieuse, chez les chrétiens en particulier, les prédicateurs peuvent implanter une image déformée de Dieu qui maintiendra les croyants dans une crainte abusive, terreau sur lequel la manipulation peut prendre racine. L’une des images déformées sur Dieu consiste à le présenter comme un juge constamment prêt à punir.

"Si vous êtes malades, c’est parce que Dieu vous punit …", diront certains. "Attendez-vous à un problème à cause de ce que vous ne remplissez pas correctement votre rôle de chrétien", diront d’autres. 

Ceux qui reçoivent cet enseignement concernant la personne de Dieu, vont vivre dans une crainte immodérée, propice à divers abus spirituels. "La crainte est mauvaise conseillère", dit un adage populaire bien fondé. 

Si vous fréquentez un groupe évangélique où le prédicateur développe un message anxiogène, présentant Dieu comme un être sévère, et prêt à punir la moindre désobéissance, c’est que vous êtes sur un terrain propice à la manipulation. Prenez vos distances.

Dans d’autres milieux, la peur sera installée dans la vie des croyants par un mauvais enseignement sur le diable et les démons. 

Certains croyants vivent dans une crainte irraisonnée de devenir la proie des démons, ou d’être tourmentés par le diable. Ils interprètent tous les problèmes qui surviennent dans leur vie comme une "attaque" du diable. Si la voiture tombe en panne, c’est un coup du diable, si la grêle détruit leur récolte, c’est encore un coup du diable…Tout malheur est consécutif à une action du diable ou de ses démons. Lorsque les prédicateurs surfent sur cette vague, ils entretiennent une image déformée du diable, image anxiogène, propice à la manipulation. 

La Bible nous exhorte, à de multiples reprises, à ne pas avoir peur, à bannir la peur de nos cœurs. "Bannis la crainte de ton cœur" (Ésaïe 54 :14). "N’ayez pas peur leur dit Jésus" (Marc 6 :50). 

La peur vous empêche de raisonner sainement, et de pouvoir exercer votre libre arbitre. Ainsi, par exemple, quand la peur s’installe, le manipulateur parvient à enraciner dans le cœur de ses victimes, la peur de le quitter ou la peur de quitter sa communauté. 

Jésus n’a jamais utilisé ce levier de la peur pour s’attacher ses disciples. Quand certains l’abandonnent, il propose aux autres de s’en aller s’ils le désirent : "Plusieurs de ses disciples se retirèrent … Jésus dit aux douze : Et vous, ne voulez-vous pas aussi vous en aller ?" (Jean 6 :66/67).

Un rappel en ce jour :

Ce qui nous rattache à Christ, ce n’est ni la crainte d’un "père fouettard", ni le besoin d’être protégés du diable, mais l’amour.



11/01/2020
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1018 autres membres