* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

MÊME LES VENTS CONTRAIRES

153573132_1052122655277764_7141164266784859782_o

 

 

Lecture proposée : Philippiens 3.4-14
Oubliant ce qui est en arrière, et me portant vers ce qui est en avant, je cours vers le but… ( Philippiens 3.14 )
Le but que Paul poursuivait avait pour nom la perfection. On ne pouvait avoir meilleur objectif. Mais n’était-ce pas utopique ? Je concède volontiers qu’il n’aurait pu s’agir de la perfection divine au sens absolu. Mais il est trop facile de se trouver des excuses pour justifier la médiocrité.
La question est moins de savoir ce qu’est la perfection que Dieu demande que de vouloir honnêtement la poursuivre. Le reste est excuses. Comme le disait Sénèque, « il n’y a pas de vent favorable pour un marin qui ne sait où il va. »
Si la vie chrétienne n’a pas un objectif précis, elle se limitera à un ‘à peu près’, à ‘un juste milieu’ selon la maxime ancienne : Ne sois pas juste à l’excès… ne sois pas méchant à l’excès1, citée par l’Ecclésiaste… mais comme l’une des choses auxquelles échappe celui qui craint Dieu2. Si nous nous en contentons, aucun vent ne nous paraîtra favorable. Tout progrès sera à nos yeux difficile, impossible, illusoire.
Par contre, si nous prenons à notre compte l’ambition que Dieu a pour nous, si, oubliant le passé, nous fixons le but sans ciller, refusant tout détour, nous découvrirons que même les vents contraires sont autant de moyens que Dieu utilise pour nous pousser en avant…
À condition, redisons-le, que nous le voulions vraiment.


25/02/2021
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1044 autres membres