* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

Métamorphose (1) ( Plaire au Seigneur )

images

 

Au jour où Dieu créa Adam… il les créa homme et femme, et les bénit; et il appela leur nom Adam, au jour qu’ils furent créés. Et Adam… engendra un fils à sa ressemblance, selon son image, et appela son nom Seth. Ge 5:2,3

Naissance naturelle

Un papillon a déposé ses œufs sous une feuille. Délicatement, il les a placés à l’abri des regards et des intempéries. Dans quelques jours, ces œufs jaunes et minuscules laisseront sortir de toutes petites chenilles, identiques à ce qu’étaient leurs parents avant leur propre transformation. Elles commenceront rapidement à dévorer la feuille qui leur sert de support et de garde-manger. Ces chenilles deviendront de plus en plus voraces, au grand déplaisir du jardinier, qui s’apercevra rapidement des dégâts occasionnés.

On peut comparer cette première métamorphose (la transformation d’un œuf en chenille) à la naissance naturelle de l’être humain. Sa nature est identique à celle de ses parents, comme Seth, qu’Adam engendra à sa ressemblance, selon son image. Adam transmet à sa descendance toutes ses facultés naturelles d’intelligence, mais aussi, depuis la chute, le germe du péché avec toutes ses conséquences.

Le développement physique de l’homme ne modifie pas sa nature profonde; au contraire, ses caractéristiques s’accentuent. Même une bonne éducation ne produit pas une nature différente de celle héritée des parents. La nature pécheresse ne s’améliore pas et ne peut entrer dans le royaume de Dieu: Ce qui est né de la chair est chair; et ce qui est né de l’Esprit est esprit (Jn 3:6). Parce que l’homme est déchu, la chair et le sang ne peuvent pas hériter du royaume de Dieu (1Co 15:50). Pour entrer dans ce royaume, il faut changer de nature, c’est-à-dire être né de nouveau (Jn 3:6,7).

Le processus qui aboutit à la nouvelle naissance passe par trois stades successifs. Le premier est notre naissance naturelle. Elle ne dépend en rien de nous, car nous n’avons pas choisi de naître, ni d’être ce que nous sommes. Notre humanité nous lie à la terre, et il faudra la puissance et la grâce de Dieu pour opérer le changement. En gardant l’image de l’évolution du papillon, nous verrons les deux étapes suivantes ces prochains jours.



29/05/2020
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1022 autres membres