* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

MON JÉSUS JE T’AIME  John Roos

Mon Jésus je t’aime
Dans l’amour, il n’y a pas de place pour la crainte, car l’amour véritable chasse toute crainte. En effet, la crainte suppose la perspective d’un châtiment. L’amour de celui qui vit dans la crainte n’est pas encore parvenu à sa pleine maturité. Quant à nous, nous aimons parce que Dieu nous a aimés le premier.1 Jean 4.18-19 

Même adolescent, Willian Featherston semblait déjà posséder une maturité spirituelle inhabituelle. Contrairement à beaucoup de jeunes de son âge, il comprenait combien Jésus était important pour sa vie. Né à Montréal, il avait à peine seize ans lorsqu’il composa ce poème qui donna lieu au cantique *Mon Jésus je t’aime

Ces paroles sont révélatrices de ses priorités dans sa vie : "Mon Jésus je t’aime, je te sais à moi. Les plaisirs du monde ne m’attirent plus. Ton amour m’inonde. Je t’aime ô Jésus !" Il savait que Jésus l’avait aimé le premier et qu’il était mort pour ses péchés.

"En t’offrant toi-même, ton sang m’a lavé ! Sur la croix bénie, pour moi, tu mourus. Ta mort est ma vie, je t’aime, ô Jésus !"

Il savait que son amour pour Jésus ne se limitait pas à cette vie.

Lorsqu’il a composé ce poème, William Featherston ignorait qu’il mourrait moins de dix ans plus tard, à seulement vingt-six ans. Mais il savait que son amour pour Jésus ne se limitait pas à cette vie :