* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

“N’est-ce pas là me connaître ? ” ( Plaire au Seigneur )

parfum-christ

 

 

Ton père n’a-t-il pas mangé et bu, et pratiqué le jugement et la justice? alors il s’est bien trouvé. Il a jugé la cause de l’affligé et du pauvre; alors cela a bien été. N’est-ce pas là me connaître? dit l’Eternel. Jer 22:15-16

Le roi Josias, qui avait donné une impulsion magnifique au retour du royaume de Juda vers l’Éternel et ses commandements, meurt dans une bataille. L’un de ses fils, Joakhaz, ne règne que trois mois avant d’être déporté en Égypte; il est remplacé par son frère Jéhoïakim. C’est à ce dernier qui fait \@"ce qui est mauvais aux yeux de l’Eternel son Dieu"\@ (2Ch 36:5) que s’adresse Jérémie dans le verset du jour.

Il ne te suffit pas, lui déclare-t-il, que tu connaisses le livre de la Loi qui a été retrouvé au cours du règne de ton père. Il faut que tu cesses de penser à ton confort et à ta gloire pour, conformément à la loi de Dieu, t’occuper des affligés et des pauvres de ton peuple, pour défendre leurs droits contre les riches qui les oppriment et pour juger leur cause avec justice.

Oui, la lecture de la Bible et sa méditation avec prière sont indispensables. Mais, pour connaître vraiment Dieu, il faut aussi les travaux pratiques (2Pi 1:8); il faut, comme lui, exercer la miséricorde et s’occuper \@de l’affligé et du pauvre"\@ (cf. Jas 1:27).

Prenons au sens propre l’expression \@"l’affligé et le pauvre!"\@ Combien d’entre nous vont-ils vers les pauvres et les affligés de leur ville ou village pour s’occuper d’eux avec sollicitude? Combien savent les aborder sans les mépriser à cause des circonstances qui les ont conduits dans la misère? Combien d’entre nous sacrifient un peu de leur bien-être pour aider leurs frères nécessiteux?

Cette expression se comprend aussi d’un point de vue spirituel: dans la maison de la foi, il existe des affligés et des pauvres qui attendent de leurs frères et sœurs la compréhension de leurs difficultés intérieures et un réconfort spirituel. Sortons de notre individualisme pour nous pencher avec amour vers eux.

Et puis, ne sont-ils pas affligés et pauvres, ceux qui n’ont pas la vie éternelle? Sommes-nous zélés pour leur apporter la bonne nouvelle de la joie et des richesses offertes par Dieu?

C’est notre responsabilité, nous qui connaissons Dieu et son amour.



30/08/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 907 autres membres