* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

Non, je ne prierai pas pour vous ! ( Bob Gass )

191653771_10225106836920090_3853669586637102266_n

 

 

“Un de Ses disciples lui dit : Seigneur, enseigne-nous à prier…” Lc 11. 1
Il est facile de dire à quelqu’un : “Je prierai pour vous…” avant d’oublier de le faire ! J. John est un auteur et prédicateur très connu en Grande-Bretagne, habitué à conduire des missions d’évangélisation dans de grandes salles, et même des stades. Il occupe également une position officielle dans la hiérarchie de l’Eglise anglicane. A ce titre il prit un jour un taxi pour se rendre à la résidence de l’archevêque de Canterbury, Lambeth Palace. Arrivé devant l’entrée, le chauffeur se tourna vers lui et, avec un clin d’œil s’écria : “Vous êtes donc un de “ceux-là”. Alors, faites une petite prière pour moi…” J. John rétorqua : “Pourquoi le ferais-je ? Vous êtes parfaitement capable de prier pour vous-même. Dieu a envie de vous entendre !” J. John resta dans le taxi et prit le temps d’amener ce chauffeur de taxi à Christ, lui apprenant aussi à prier lui-même ! Remarquez que les disciples avaient besoin d’apprendre à prier, et Jésus leur enseigna comment s’approcher du Père, avec la même liberté. Jésus pria pour Ses disciples, mais ne pria pas à leur place. Intercéder pour quelqu’un n’est pas la même chose. Trop souvent quand quelqu’un demande : “Priez pour moi”, cela signifie en fait : “Priez pour moi, car cela m’évite de le faire” ou “Priez pour moi, car Dieu vous m’écoutera mieux que moi !”, comme si vous aviez un accès privilégié devant le trône de la grâce. Entendons-nous bien, Paul nous invite à intercéder pour les autres (1 Tm 2. 1), mais pas de prier à leur place ! Tim Shallies raconte qu’une dame lui avait téléphoné un jour pour lui demander de prier pour elle, car elle ne se sentait pas bien. Il lui dit qu’il prierait avec elle une fois. Il découvrit plus tard qu’elle avait contacté chaque église de Toronto, pour demander la même chose. Il ajoute : “C’était comme si elle s’imaginait que plus elle contactait de pasteurs, plus elle aurait de chances d’être guérie !” Mais c’est de la superstition, plutôt que de l’intercession. Six mois plus tard, elle m’a appelé à nouveau. Elle refaisait ainsi le tour de toutes les églises de la ville !” Parfois il faut savoir dire : “Non, je ne prierai pas pour vous !”


25/05/2021
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1061 autres membres