* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

Nous devenons ce que nous contemplons David Wilkerson

little-girl

 

 

Étienne a vu le Ciel ouvert et un Homme glorifié sur le trône, dont la gloire s’est reflétée en lui pour que tous ceux qui l’entouraient puissent la voir. “Tous ceux qui siégeaient au sanhédrin ayant fixé les regards sur Etienne, son visage leur parut comme celui d'un ange. […] Mais Étienne, rempli du Saint-Esprit, et fixant les regards vers le ciel, vit la gloire de Dieu et Jésus debout à la droite de Dieu. Et il dit : Voici, je vois les cieux ouverts, et le Fils de l’homme debout à la droite de Dieu” (Actes 6:15 et 7:55-56).

Étienne représente ce qu’un vrai chrétien est censé être : rempli du Saint-Esprit, les yeux fixés sur l’Homme dans la gloire, reflétant cette gloire d’une façon telle que tous ceux qui la voient sont émerveillés et remplis d’étonnement.

Étienne se trouvait dans une situation désespérée, entouré de folie religieuse, de superstition, de préjugés et de jalousie. La foule en colère se resserrait sur lui, assoiffés de sang, et la mort planait au-dessus de lui. Quelle situation impossible ! Mais en regardant le Ciel, Étienne a vu Son Seigneur dans la gloire et, soudain, son rejet sur Terre n’a plus eu d’importance pour lui. Il était au-dessus de tout cela.

Un simple aperçu de la gloire du Seigneur, une vision de Sa sainteté, et Étienne ne pouvait plus être blessé. Les pierres, les insultes, rien de tout cela ne pouvait lui faire de mal parce que la joie s’était emparée de lui. De la même façon, un aperçu de la gloire de Christ te place au-dessus de tes circonstances. Garder les yeux fixés sur Christ, se tendre consciemment vers Lui à chaque instant, nous donne une paix et une sérénité à nulle autre pareille.

Étienne a pris les rayons de l’Homme glorifié dans le Ciel et les a reflétés à une société qui rejetait Christ - “le visage découvert, contemplant comme dans un miroir la gloire du Seigneur... transformés en la même image, de gloire en gloire, comme par le Seigneur, l’Esprit” (2 Corinthiens 3:18).

Il est vrai que nous devenons ce que nous regardons. Étienne est devenu un miroir vivant dans lequel les hommes pouvaient voir se refléter la gloire de Jésus ! Quand l’Ennemi vient comme un fleuve, nous devons à la fois étonner et condamner le monde autour de nous par notre calme et notre repos tranquille en Christ. Cela ne peut se faire qu’en gardant nos pensées tournées vers notre Sauveur.

 



15/08/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 903 autres membres