* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

Nous serons tous changés ( Plaire au Seigneur )

3bf87a24

 

 

Mais, dira-t-on: Comment ressuscitent les morts, et avec quel corps reviennent-ils? Insensé!… Ce que tu sèmes, ce n’est pas le corps à venir, mais le simple grain. 1Co 15:35
Nous attendons le Seigneur Jésus Christ comme Sauveur, qui transformera notre corps d’abaissement en la conformité du corps de sa gloire, en déployant le pouvoir qu’il a de soumettre absolument tout à son autorité. Php 3:21

En réfléchissant à la venue du Seigneur pour prendre à lui ses rachetés, on peut se demander quelle est la nature du corps que nous revêtirons. La parole nous dit que, à ce moment-là, les croyants morts en Christ ressusciteront et que les vivants seront changés (1Co 15:52). L’apôtre Paul devance une question de quelqu’un qui mettrait en doute la résurrection des croyants ou chercherait à imaginer les modalités de la résurrection: Comment ressuscitent les morts, et avec quel corps reviennent-ils?

L’apôtre Paul dénonce ces spéculations: Insensé!, dit-il. Malgré notre incapacité de comprendre le processus de la résurrection, soyons persuadés que la puissance du Seigneur lui permet de soumettre toutes choses à son autorité!

Tout ce qui compose notre corps appartient à une création matérielle. Si notre corps mortel est déposé en terre (semé) sous une forme corruptible, il ressuscite sous une autre forme, incorruptible, glorieuse, céleste, transformé par le pouvoir divin: Tel est celui qui est poussière, tels aussi sont ceux qui sont poussière; et tel est le céleste, tels aussi sont les célestes. Comme nous avons porté l’image de celui qui est poussière, nous porterons aussi l’image du céleste (1Co 15:48,49). Le Seigneur ressuscité possède un corps spirituel, ainsi sera le corps ressuscité des croyants.

Lors du retour du Seigneur pour prendre à lui les siens, que nous soyons morts ou encore en vie, nous serons tous changés: en un instant, en un clin d’œil (1Co 15:51,52). Cette métamorphose instantanée sera accompagnée de la disparition de tout ce qui est mortel, faible, méprisable et corruptible en nous: Ce qui est mortel (sera) absorbé par la vie (2Co 5:4).

Plutôt que de raisonner sur un processus que nous ne comprenons pas, attendons comme Sauveur le Seigneur Jésus Christ. Bientôt, il transformera notre corps soumis à la souffrance, à la maladie, à la mort, notre corps d’abaissement, en la conformité du corps de sa gloire (Php 3:21). Ce jour-là, nous aurons un nouveau corps, parfaitement adapté à la vie céleste.



27/11/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 932 autres membres