* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

Partager ce que Dieu nous donne Par Paul Calzada

104c.jpg

 

"Donnez-leur vous-mêmes à manger." Marc 6.37 
La situation matérielle est des plus compliquées. Il y a une foule immense qui a faim. Or, le lieu est désert, c'est la nuit et il n'y a ni argent, ni provisions. La seule ressource, c'est cinq pains et deux poissons. Le tableau est bien sombre ! Cependant Jésus dit aux disciples : "Donnez-leur vous-mêmes à manger" ! A-t-il perdu le sens des réalités ? Le défi qu'il place devant les disciples est insurmontable !

Les besoins spirituels du monde qui nous entoure, dépassent les moyens dont nous disposons pour les atteindre.
Vous êtes-vous trouvé face à des situations de grande nécessité ? Peut-être qu'il n'y avait presque plus de nourriture dans votre garde à manger et voici qu'un SDF est venu frapper à votre porte. Avez-vous donné le peu qui vous restait ? C'est ce qu'a fait ce garçon qui a donné tout ce qu'il avait !

Ce récit nous enseigne que le peu dont nous disposons, peut se transformer en une source abondante de bénédictions, si nous l'offrons à Christ.

Les besoins spirituels du monde qui nous entoure, dépassent les moyens dont nous disposons pour les atteindre. Nous pouvons juger, que pour atteindre la multitude de ceux qui ne connaissent pas l'évangile, il nous manque des ouvriers et de l'argent, que les consciences sont plongées dans l'obscurité, que nous sommes dans un désert spirituel … Cependant, si nous offrons au Seigneur nos vies, il pourra s'en servir pour nourrir les multitudes qui meurent, sans connaître Jésus le pain de vie.

Lors de la multiplication des pains, les premiers rangs n'ont pas eu plus que les derniers rangs. Ceci nous amène à nous poser la question suivante : Tous les habitants de notre planète ont-ils les mêmes accès aux soins, à l'éducation, à la nourriture, à la bonne nouvelle de l'évangile ? Malheureusement ce n'est pas le cas. Pour apporter l'aide aux derniers rangs, Jésus a besoin de chacun de nous. Etes-vous prêt à donner un peu de votre temps, de vos biens, de votre vie pour bénir ceux qui attendent d'être secourus ?

Au-delà du fait que tous furent rassasiés, les disciples purent emporter douze corbeilles pleines. Non seulement ils ont vu le miracle, mais ils en ont bénéficié eux-mêmes. Donner à Dieu de notre temps, de notre vie, de nos biens, ne nous appauvrit pas, mais au contraire multiplie la bénédiction de Dieu sur nos propres vies. En se dépouillant, ce jeune garçon a béni une multitude.

Une décision pour aujourd'hui

Je décide de partager le trésor du salut que Dieu m'a donné en Jésus. Je ne veux pas garder égoïstement sa bénédiction, mais je veux lui offrir de mon temps, de ma vie, de mes biens pour bénir le monde qui m'entoure.
 



31/08/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 933 autres membres