* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

Penser vrai ( Paul Calzada )

 

“Que tout ce qui est vrai… soit l’objet de vos pensées.” (Philippiens 4.8).

Nous avons déjà cité ce verset, mais nous y revenons pour détailler son contenu. Il est intéressant de noter que la première vertu qui doit orienter nos pensées, c’est : la vérité. L’apôtre Paul considère qu’il est important de penser vrai avant toutes autres choses.

S’il indique “ce qui est vrai” en première place, c’est parce qu’il sait que nous sommes souvent enclins à penser en termes qui ne correspondent pas à la vérité. Nous avons un exemple dans la vie d’Abraham, le père des croyants. Il ment au roi Abimélec en faisant passer Sara pour sa sœur. L’Ecriture nous précise quelles pensées l’ont conduit à mentir : “Je me disais qu’il n’y avait sans doute aucune crainte de Dieu…”(Genèse 20.11)

Les choses que l’on se dit à soi-même, ce sont les choses que l’on pense. Abraham pense faux, il a des pensées fausses au sujet d’Abimélec. Parfois nos pensées sont orientées à partir de préjugés ou d’aprioris infondés. Nous ne pensons pas vrai parce que nous ne prenons pas la précaution de vérifier si nos aprioris sont fondés ou pas.

Par exemple, dans un conflit, nous nous laissons influencer dans nos pensées par des mensonges que nous prenons pour argent comptant. Notre jugement se fonde sur un seul témoignage, et nous ne prenons pas la précaution d’entendre toutes les parties concernées.

Prenons un autre exemple. Il peut arriver à un pasteur de penser qu’il est le seul responsable de l’église dans laquelle il exerce le ministère. Que l’obéissance des fidèles à ses directives, est inconditionnelle. Il pense faux. L’église est à Christ, les fidèles sont avant tout des disciples de Christ, il n’est pas appelé à exercer un contrôle sur la vie des croyants, mais à être un modèle en humilité et amour. En pensant faux, il va dominer, contrôler, manipuler, mais ne pas paître le troupeau, comme le montre l’exemple de Diotrèphe dans la troisième épître de Jean.

Prenons un dernier exemple, celui d’Adam et Eve. Ils vont commencer à penser faux lorsqu’ils vont laisser les mensonges du diable inspirer leurs pensées. Les paroles de Dieu étaient vraies et claires, mais le diable va, avec ruse, introduire un mensonge dans leur esprit, et ils commencent à penser à partir des mensonges du diable. Nous connaissons les conséquences de ces pensées fondées sur le mensonge du diable : la chute et la mort. Ils vont continuer à penser faux en rejetant la responsabilité de leur désobéissance sur l’autre.

Ma prière en ce jour :

Seigneur, je désire que tout ce qui est vrai soit l’objet de mes pensées. Ta parole étant la vérité, je veux qu’elle inspire mes pensées. Garde-moi de penser à partir de préjugés et d’aprioris infondés. De penser à partir de témoignages partiels, partisans et incomplets. Amen !



11/08/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 904 autres membres