* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

Peut-on réussir sa vie sans Dieu ? ( Paul Calzada )

“Car mon peuple a commis un double péché : Ils m’ont abandonné, moi qui suis une source d’eau vive, pour se creuser des citernes, des citernes crevassées, qui ne retiennent pas l’eau” (Jérémie 2.13).

Exclure Dieu de notre vie ne nous empêchera pas obligatoirement de réussir matériellement. La parabole du riche et du pauvre Lazare est là pour nous le rappeler. (Luc 16 :19/31) Cependant quelle est la durée de cette réussite au

regard de l’éternité ?

Avez-vous essayé de remplir d’eau un grand récipient, en utilisant une passoire ? Dans l’autre sens, avez-vous essayé de remplir un tonneau sans fond, tout en utilisant des cruches en parfait état ? Certainement pas, car dans un cas comme dans l’autre, un tel comportement serait qualifié de stupide, ce serait vouloir réussir l’impossible. Pour réussir à remplir le tonneau, il ne faut pas qu’il soit percé, et il faut que les cruches soient en bon état. Or, assez curieusement, dans le domaine social, moral, spirituel, il en est qui pensent pouvoir réussir leur vie en utilisant des “passoires” ou en ne colmatant pas les brèches de leur cœur. Ce ne peut-être que sur le très court terme.

Le prophète Jérémie signale cette incongruité dans le texte de ce jour. Relevons les deux erreurs mentionnées : La première erreur fut de s’éloigner de la source, et la

deuxième erreur fut de creuser des citernes crevassées.

En quoi ont-ils péché ? Il faut donner au mot “péché” son sens premier qui signifie : “rater la cible”. Leur péché, c’est d’avoir raté la cible. Il ne peut y avoir de réussite quand on rate la cible ! Réussir, c’est non seulement atteindre la cible, mais encore “mettre dans le mille”. L’échec est double quand nous voulons réussir à remplir nos vies “brisées”, avec des valeurs “passoires” !

L’histoire de la femme samaritaine, dans l’Évangile de Jean au chapitre 4, souligne ce double échec. Elle avait cherché à remplir le vide de sa vie en multipliant ses mariages. (Certes, le mariage selon Dieu n’est pas une valeur passoire (bien au contraire), mais la multiplication des conquêtes est

une de ces valeurs passoires).

Quelle était la situation de cette femme ? Elle venait puiser de l’eau au puits, jour après jour, sans que sa soif de bonheur soit comblée. Sa rencontre avec Jésus va bouleverser son existence. Jusque-là elle n’avait connu que déception et désillusion, mais les paroles de Jésus vont guérir ses blessures, et elle va découvrir celui qui est la source d’eau vive.

Si vous désirez réussir votre vie, prenez conscience que la réussite s’enclenche lorsque Jésus guérit, premièrement, vos cœurs brisés, et, deuxièmement, lorsqu’il vous fait découvrir les valeurs qu’il vous offre, et qui combleront

pleinement votre existence.

 

Un conseil pour ce jour :

Le premier pas à faire dans la recherche de la réussite, c’est de venir à Christ. Il est le réparateur des brèches et la fontaine d’eaux vives.

 

 



04/02/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 862 autres membres