* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

Pour un mariage (1) ( Plaire au Seigneur )

Évangile-du-jour-—-Matthieu-19-5

 

 

L’homme quittera son père et sa mère, et s’attachera à sa femme, et ils seront une seule chair.Ge 2:24

Lorsque deux croyants s’unissent par les liens du mariage, ils commencent ensemble la première étape de leur vie de couple. Ils forment désormais une nouvelle cellule familiale autonome dans laquelle ils ont leur propre responsabilité.

Osons une comparaison avec le «lancement» d’un navire. Pendant de nombreux mois, ce navire est construit patiemment, avec soin et méthode. On assemble sa coque, on met en place ses équipements de propulsion, de direction… enfin on termine par les aménagements intérieurs. Quand vient le jour tant attendu de la mise à l’eau, on enlève les cales qui le retiennent sur les rails de lancement et, insensiblement tout d’abord, puis de plus en plus vite, il glisse vers l’océan. Pour la foule massée sur les quais, c’est un moment de grande émotion. En quelques secondes, si l’ingénieur naval a bien fait son travail, le navire flotte sur l’eau; il n’est plus assujetti à aucune structure fixe. La foule laisse éclater sa joie et applaudit.

Le mariage est aussi un jour de joie. Par comparaison avec la construction d’un navire, c’est dans la maison de leurs parents que les jeunes mariés ont été formés ou élevés. Là, ils ont été nourris, soignés, aimés. Si leurs parents sont des croyants, c’est aussi là qu’ils ont appris à croire, à connaître, à aimer et à servir le Seigneur. Aussi, lorsqu’ils quittent le foyer familial pour commencer leur vie de couple, ils sont reconnaissants pour tout ce qu’ils ont reçu.

Malgré leur nouvelle autonomie, ils restent les enfants de leurs parents et, à ce titre, ils leur conservent l’affection et les égards qui leur reviennent. Plus tard, ils auront même à veiller sur eux pour leur apporter l’aide et les soins dont ils ont eux-mêmes bénéficié. Ce principe ne saurait être annulé sous prétexte de défaillances chez les parents. L’apôtre exhorte: Enfants ou descendants, qu’ils apprennent d’abord à montrer leur piété envers leur propre famille et à rendre à ceux dont ils descendent les soins qu’ils en ont reçus, car cela est agréable devant Dieu (1Ti 5:4).

Mais un navire n’est pas fait pour rester au port. Il lui faudra affronter les vagues de l’océan et nous verrons demain dans quelles conditions.



26/12/2020
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1034 autres membres