* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

Qu’ai-je pu faire, pour que semblable malheur s’abatte sur moi ?

104092783_871079063382125_7762630401288239285_o

 

. Si souvent, l’on entend des gens dire avec angoisse au jour de l’épreuve : « Qu’ai-je pu faire, pour que semblable malheur s’abatte sur moi » Le livre de Job est là pour nous montrer qu’un malheur n’est pas toujours la conséquence de ce que le malheureux a pu faire.

Surtout soyons doublement prudents lorsque c’est notre prochain qui est en cause. Jésus dit formellement qu’un homme peut être éprouvé sans que lui-même ou ses parents aient commis une faute. La Bible nous montre que certaines maladies peuvent être à la gloire de Dieu et n’allons pas dire que celles qui se prolongent proviennent d’un manque de foi chez le malade ou chez son entourage. Peut-être que oui, mais pas nécessairement. Comme les amis de Job, nous avons parfois tendance à trop schématiser, alors que la réalité est plus complexe que nous ne le pensons ; et nous risquons de ce fait de devenir durs. N’ajoutons pas aux souffrances de nos frères le poids d’accusations qui, en définitive, pourraient être fausses. Pourtant n’oublions pas que parfois Dieu permet ou envoie même sur la terre la souffrance comme châtiment de tel ou tel péché.

Jules-Marcel Nicole

Extrait du livre "Pourquoi Dieu permet il la souffrance"



16/06/2020
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1022 autres membres