* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

Quand Dieu nous fait attendre… (1)


"Le temps que David passa à Hébron comme roi de Juda fut de sept ans et six mois.” 2 S 2. 11
20479656_10213348013596856_5680335999167659359_n.jpg

Dieu avait envoyé Samuel oindre David et lui avait promis qu’un jour il deviendrait roi d’Israël, c’est-à-dire qu’il règnerait sur les douze tribus d’Israël. Pourtant à la mort de Saül, David ne parvint à régner que sur sa propre tribu, la tribu de Juda. Pourquoi Dieu ...le faisait-Il attendre encore ? Il avait attendu 15 ans avant de devenir roi de Juda à Hébron et il allait devoir attendre encore 7 ans avant de voir se réaliser pleinement la promesse divine. Dieu a tout le temps qu’Il veut. En fait, Il contrôle le temps. Il agit quand bon Lui semble, sans avoir à rendre de comptes à personne. Quand Il prépare et équipe celui ou celle qu’Il a choisi(e) pour accomplir Ses plans, le temps qu’Il prendra pour le faire est sans intérêt. Considérez ces détails : Abraham et Sara attendirent 25 ans avant de recevoir l’enfant promis. Dieu annonça le déluge à Noé plusieurs décennies avant l’événement. Jacob dut attendre 14 ans avant d’épouser la femme qu’il aimait. Le peuple hébreu vécut 430 années en Egypte avant d’en être délivré. Et que dire des milliers de croyants qui attendent depuis près de deux mille ans le retour du Seigneur ! Pourquoi Dieu nous fait-Il attendre ? Ce n’est pas pour nous punir. L’attente est un moyen divin de tester notre foi et notre obéissance : “si, après avoir fait le bien, vous souffrez avec patience, c’est là une grâce aux yeux de Dieu” (1 P 2.20). Attendre produit la patience. Remarquez combien d’échecs subis par des personnages bibliques étaient dus à leur impatience, leur refus d’attendre que s’accomplisse la volonté divine. Abraham accepta la suggestion de Sara et coucha avec Haggar dans le but d’obtenir un fils héritier parce que ni l’un ni l’autre ne voulaient attendre que Dieu se manifeste par un miracle (Gn 16). Les Israélites péchèrent aux pieds du Sinaï en faisant un veau d’or, parce qu’ils ne voulaient pas attendre le retour de Moïse après les 40 jours qu’il passa en présence de Dieu (Ex 32). Le roi Saül commit la même erreur en refusant d’attendre l’arrivée de Samuel (1 S 13). Ces exemples nous ont été donnés afin que nous ne tombions pas dans le même piège ! Afficher la suite

 

 


03/08/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 932 autres membres