* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

Quand l’amour du Christ nous étreint ( Plaire au Seigneur )

L’amour du Christ nous étreint, en ce que nous avons discerné ceci, que si un est mort pour tous, tous donc sont morts, et qu’il est mort pour tous afin que ceux qui vivent ne vivent plus pour eux-mêmes, mais pour celui qui pour eux est mort et a été ressuscité. 2Co 5:14,15

L’amour du Christ, c’est-à-dire l’amour qui l’a conduit à sauver des hommes, cet amour étreint Paul. Tous les hommes sont morts spirituellement et Jésus Christ est mort et ressuscité pour eux, afin qu’en croyant ils deviennent des vivants qui possèdent sa vie.

Étant passé de la mort à la vie sur le chemin de Damas, Paul ne vit plus pour lui-même, mais pour son Sauveur. Son amour le conduit parmi des populations païennes très différentes, à qui il veut rendre témoignage de l’amour du Christ. Des vies sont transformées par cette bonne nouvelle.

Le récit ci-dessous montre que, quand l’amour du Christ étreint quelqu’un, son témoignage peut encore, au 21e siècle, transformer des vies.

Les prisonniers d’une prison de la région de Kharkov (en ex-URSS) reçoivent une fois par semaine la visite de chrétiens. Victor D. est l’un de ces chrétiens qui, étreints par l’amour du Christ, exercent un ministère évangélique auprès d’eux. Un jour, l’officier en chef serre vigoureusement les mains de Victor D. en disant: «Jamais je n’aurais pensé que votre travail parmi les prisonniers pourrait connaître un tel succès. Je ne trouve pas les mots pour qualifier votre courage, votre persévérance et tout simplement votre amour pour les prisonniers. Merci!»

Un autre officier, présent dans la pièce, parle à Victor D. sur le même ton chaleureux:

«Nous avons observé avec soin le prisonnier N. après vos visites. Précédemment, il a subi toutes les sanctions possibles, aucune ne s’est révélée efficace. Nous pensions qu’un vaurien comme lui était irrécupérable. Quand il a attrapé la tuberculose, nous en étions heureux et nous avons pensé que, s’il mourait, cela en ferait un en moins. Mais du monstre qu’il était, il s’est transformé en agneau après vos visites (N. s’était repenti et avait accepté Jésus Christ comme son Sauveur personnel). Certainement Dieu est là, avec vous».

Dieu a béni le travail de ces chrétiens étreints par l’amour de Jésus, si bien que des transformations incroyables se sont produites aux yeux des gardiens et des criminels.

 



05/10/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 781 autres membres