* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

Quand les montagnes se retirent… ( Plaire au Seigneur )

index

 

Les montagnes se retireraient et les collines seraient ébranlées, que ma bonté ne se retirerait pas d’avec toi, et que mon alliance de paix ne serait pas ébranlée, dit l’Éternel, qui a compassion de toi. Esa 54:10

Dans la Bible, les montagnes sont souvent vues sous un aspect positif: c’est le lieu élevé où sont bâtis les autels (Ge 12:8), qui reçoit les pluies et d’où descendent les torrents d’eau vive (De 8:7 11:11). Dans un sens symbolique, elles peuvent représenter les bénédictions que Dieu nous accorde dans sa bonté: bonne santé, travail, joies dans la famille, relations fraternelles heureuses… tous ces dons pour lesquels nous remercions notre Père céleste qui prend soin de nous.

Mais il arrive parfois que «la montagne se retire»: une maladie, le chômage, le décès d’un proche, des difficultés avec un enfant… Que se passe-t-il? Dieu nous aurait-il oubliés? Le verset d’aujourd’hui vient affirmer avec force: même dans ce cas, Dieu use de bonté envers nous; il veut nous montrer que, peut-être, nous avions trop mis notre confiance dans les bénédictions reçues. Or nous avons à apprendre que le Donateur est plus grand que ses dons.

Deux psaumes relatent la même expérience:

    • Au Psaume 30, David remercie Dieu pour ce qu’il a reçu: Éternel! tu as donné la stabilité et la force à ma montagne (v. 7). Mais voilà que Dieu cache sa face et David, oubliant toutes les bénédictions reçues, fait directement appel à l’Éternel qui change son deuil en allégresse (v. 11).
    • Au Psaume 121, le psalmiste lève tout d’abord ses yeux vers les montagnes; puis il se pose la vraie question: D’où me viendra le secours? Le secours ne vient pas des bénédictions reçues, mais directement de l’Éternel qui a fait les cieux et la terre, de ce Dieu tout-puissant qui nous garde dans les bons comme dans les mauvais jours.

Aussi ne doutons jamais de la bonté de Dieu envers nous: ses dispositions favorables à notre égard ne dépendent pas de nos circonstances; elles sont liées à l’alliance éternelle de paix, qui a été scellée par le sang du Seigneur Jésus (Heb 13:20).

Pourtant, Dieu sait qu’il nous est souvent difficile de «voir les montagnes se retirer». Alors lui, qui a compassion de nous, mesure l’épreuve et vient nous encourager et nous consoler.



17/04/2020
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1018 autres membres