* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

QUAND L’ESPÉRANCE RENAÎT DE SES CENDRES Paul Calzada

Quand l’espérance renaît de ses cendres
"Ils lui rapportèrent toutes les paroles que Joseph leur avait dites… Il vit les chars… C’est alors que l’esprit de Jacob, leur père, se ranima." Genèse 45.27

Alors que ses fils lui annoncent que Joseph vit, Jacob ne les croit pas. "Son cœur resta froid", nous dit la Bible ! Quand le désespoir est profondément enraciné, il est parfois difficile de croire. L’attitude de Jacob est peut-être celle que vous ressentez en ce moment. Vous avez tellement souffert, vous avez tellement été déçu(e), que vous avez du mal à croire que Dieu puisse encore faire quelque chose pour vous !

Cependant, quand Jacob, après avoir entendu les paroles dites par Joseph et rapportées par ses fils, vit que ces paroles étaient accompagnées de choses concrètes – de magnifiques chars – son esprit se réveilla. La "résurrection" de son fils ne reposait pas que sur des mots, mais elle était prouvée par des faits tangibles, réels, concrets et visibles.

Dieu veut faire renaître en vous l’espérance.

Il se peut, comme Jacob l’a vécu, que vous ayez traversé des moments difficiles, que vous ayez été abusé(e), trompé(e), ou brisé(e) par de terribles circonstances, et vous avez perdu toute espérance. Votre cœur est devenu insensible et froid. Mais Dieu veut faire renaître en vous l’espérance.

Pour cela il veut vous révéler que son fils Jésus est vivant. Il a vaincu la mort, il est ressuscité et son message ne consiste pas seulement en des mots, des paroles dignes d’intérêt, mais il est accompagné de miracles, de prodiges, de guérisons, par la puissance du Saint-Esprit.

Jacob va passer de la dépression à la joie, du désespoir à l’espérance. C’est une renaissance complète qu’il va vivre au moment où il prend conscience que son fils vit. Cette métamorphose est soulignée ainsi dans le verset suivant : "Israël dit… mon fils vit encore." Ce n’est pas "Jacob" qui parle, mais "Israël". Ce n’est pas le" vieil homme", mais "l’homme nouveau". Il revêt à nouveau l’identité que Dieu lui avait donnée à Péniel. (Genèse 32.28)

Parfois les épreuves, les échecs, les drames de la vie, les deuils ou toute autre circonstance pénible, nous font oublier les grâces déjà reçues de la part de Dieu. Dans de telles situations nous reprenons notre vieille identité de "vaincu(e)". Nous faisons comme les disciples qui, après la mort du Seigneur, sont retournés à la pêche. (Jean 21.3) Il nous faut recevoir à nouveau la révélation de Christ ressuscité pour ne plus rester dans la défaite, pour reprendre notre identité de vainqueur.

Un conseil pour aujourd’hui

Alors que votre esprit est abattu, que votre âme est languissante, recevez cette bonne nouvelle : Jésus est vivant ! Il a triomphé de la mort et du péché, il a dépouillé les dominations ténébreuses qui veulent vous anéantir. Laissez-le vivifier votre esprit et vous remplir de cette glorieuse espérance : Le meilleur est devant vous !

 


18/07/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 904 autres membres