* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

Que Dieu soit glorifié ( Paul Calzada )

Christ sera glorifié dans mon corps avec une pleine assurance, soit par ma vie, soit par ma mort.” (Philippiens 1.20)

Il m’est arrivé, de très nombreuses fois, de prier pour des malades en demandant à Dieu de les guérir pour qu’il manifeste sa gloire. Il semble que le plus souvent nous pensions que la meilleure façon pour que Dieu soit glorifié, c’est qu’il guérisse les malades. C’est ainsi que parfois j’ai prié : Seigneur guéri cette personne afin que le chirurgien, le médecin, la famille … voient ta gloire dans sa guérison miraculeuse. Or, parfois Dieu a guéri et d’autres fois non ! La foi était la même, je crois en un Dieu qui fait des miracles, mais la manière avec laquelle Dieu avait décidé de se glorifier n’était pas la même.

Lorsque nous parcourons le livre des Actes, à l’heure de l’Église naissante, alors que les miracles se multiplient, nous sommes confrontés à cette double réalité. Dieu se glorifie en délivrant Pierre de la prison où Hérode l’avait enfermé (Actes 12.11). Mais Dieu se glorifie également dans la mort dramatique d’Etienne (Actes 7.57) !

Notre corps est le temple du Saint-Esprit. “Nous portons ce trésor dans des vases de terre” (2 Corinthiens 4.7). Ce qui est glorieux c’est le Saint-Esprit qui habite en nous. Dieu n’est pas glorifié par le vase, mais par le Saint-Esprit qui habite en nous. Que le vase soit préservé ou brisé, ce qui glorifie Dieu c’est le Saint-Esprit. Le Saint-Esprit qui était dans la vie d’Etienne n’a pas cessé de glorifier Dieu alors qu’il était en train de mourir. Le Saint-Esprit qui était dans la vie de Pierre a continué à glorifier Dieu au travers du ministère qu’il a accompli, et cela jusqu’à ce que Pierre glorifie Dieu au moment de sa mort : “En vérité, en vérité, je te le dis, quand tu étais plus jeune, tu te ceignais toi-même, et tu allais où tu voulais ; mais quand tu seras vieux, tu étendras tes mains, et un autre te ceindra, et te mènera où tu ne voudras pas. Il dit cela pour indiquer par quelle mort Pierre glorifierait Dieu.” (Jean 21.18/19)

Un très cher collègue hospitalisé, étant atteint d’un cancer, et devant être opéré, m’a rappelé avec une grande sérénité ces paroles de Paul : ” Christ sera glorifié dans mon corps … soit par ma vie, soit par ma mort.” En ce qui concerne ce cher frère, Dieu a décidé de se glorifier en lui permettant de retrouver une totale santé, après l’intervention chirurgicale.

Pour d’autres, Dieu s’est glorifié par la paix qui irradiait de leur visage alors qu’ils rendaient leur dernier soupir.

Un conseil pour ce jour :

Alors que vous traversez une sombre vallée dont vous ne connaissez pas l’issue, vous pouvez dire avec une pleine assurance : Dieu sera glorifié dans mon corps, soit par ma vie, soit par

ma mort. Amen !

 

 

 



09/07/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 760 autres membres