* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

QUEL PERE NE CORRIGE PAS ?

Lecture proposée : Hébreux 12.4-11

Je te châtierai avec équité ; je ne puis te laisser impuni.
Jérémie 30.11

83567537_885142108642487_2613810165940813855_o

 

 

Ces paroles ont d’abord été prononcées envers Israël ; mais elles s’appliquent d’autant plus sûrement à nous qui nous réclamons de la foi d’Abraham ! Seulement, elle ne collent pas avec la mentalité actuelle qui veut faire de Dieu un Dieu trop bon pour punir.

Et, bien sûr, même lorsque nous reconnaissons nos fautes et ce qu’a de juste les conséquences qui en découlent, nous aimerions y échapper.

Or, nous avons besoin de correction. Et la repentance, même la plus sincère, ne nous délivre généralement pas des conséquences de nos erreurs.

Dans sa bonté, Dieu, parfois, enlève jusqu’aux traces de nos fautes. Mais il nous faut, bien souvent, en porter le poids pendant de longues années. Il est bon qu’il en soit ainsi. D’une part parce que nous n’apprenons pas autrement la gravité du péché ; d’autre part, parce que nous pouvons y reconnaître la main d’un père soucieux de notre éducation. Si nous n’étions pas ses fils, pourquoi nous corrigerait-il  S’il ne peut nous laisser impunis, c’est parce qu’il nous reconnaît comme siens et qu’il veut notre bien.

Ses interventions sont équitables. Elles ne sont pas trop lourdes, mais mesurées à notre capacité de support et à notre degré de maturité.

« Si tu me châties, Seigneur, c’est que tu me reconnais pour ton enfant  Sois-en béni. Mais n’oublie pas que j’ai besoin de ta patience. Si tu me traitais comme je le mérite, je ne pourrais subsister. »

https://douliere.wordpress.com/author/rdouliere/



06/07/2020
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1027 autres membres