* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

QUELLE SORTE D’ESPÉRANCE ?

Lecture proposée : Hébreux 6.13-20

Cette espérance, nous la possédons comme ancre de l’âme, sure et solide…
Hébreux 6.19

94750502_837869423369756_7756862252568805376_o

 

« Là où il y a une espérance, il y a un chemin. » Cette affirmation est, je pense, d’Alphone de Lamartine. C’est bien vrai, mais j’ai envie d’ajouter : « Mais quelle espérance ? »

Dieu nous a donné une raison capable, normalement, de nous empêcher de nous raccrocher à une espérance déraisonnable. Encore faut-il que nous soyons conscients de la nécessité d’en avoir une, c’est-à-dire de donner un sens à notre existence. Vraiment, peut-on vivre sans rien espérer, sans rien attendre qu’un présent terne et si souvent désolant ?

Ce que l’Évangile a de plus merveilleux, ce n’est peut-être pas le pardon de nos errements, c’est l’espérance solide qui y est liée, celle d’un avenir lumineux au-delà d’un présent déjà différents, la certitude de le voir un jour, d’être transformés à son image pour une éternité de gloire. Voilà qui donne sens au présent et le transfigure. Voilà qui permet de fixer les yeux au-delà des mesquineries, des désirs immédiats passagers et trompeurs. Voilà qui permet de redonner, aux choses de la terre, leurs vraies dimensions et valeur.

Pénétrer à la suite du Christ, notre précurseur, jusque dans les parvis célestes, au-delà du voile qui nous sépare encore de la sainteté de Sa présence même, voilà l’espérance offerte aux croyants, comme une ancre de l’âme, sûre et solide.

https://douliere.wordpr
ess.com/author/rdouliere/



29/04/2020
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1018 autres membres