* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

Qu’est-ce que l’homme ?  ( Laurent Guillet )

index

 

L’homme, si petit au regard de la création, est capable de prouesses incroyables!
La tour «
Dubai Burj Khalifa» qui illustre ce message en est la preuve. Avec une hauteur de 828 mètres, c’est la plus haute construction faite par l’homme.
Ainsi, l’homme imagine et réalise des projets sans commune mesure avec sa propre taille. Il a posé le pied sur la Lune, il a domestiqué l’énergie nucléaire, il construit des ouvrages d’art aux dimensions absolument gigantesques. 
Réfléchissons quelques instants à trois paradoxes.

I. L’homme, domine la planète Terre et pourtant… 
   
«L’homme est pareil à un souffle, sa vie passe comme une ombre.» Ps 144/3-4.  

L’homme est une créature éphémère, la Bible dit que c’est un souffle, une ombre! Au regard de l’éternité, notre vie terrestre est bien courte. Nous vivons comme si nous avions la gestion de notre temps et surtout des limites de notre existence. Nous savons bien au fond de nous qu’il n’en est rien. De grands hommes et de grandes femmes ont laissé leurs noms dans l’histoire. Certains ont réalisé des exploits incroyables, d’autres ont marqué leur temps par des actions extraordinaires. La Bible elle-même nous donne de nombreux exemples de ces hommes ou femmes qui ont inscrit leurs noms en haut de la liste des héros bibliques. 
Il n’en demeure pas moins qu’ils ne sont plus là. Le seul qui a vaincu la mort est le Seigneur Jésus. Il est le modèle par excellence. Plus de 2000 ans après son court passage sur cette terre, son nom et son œuvre restent à jamais dans l’histoire. Bien, plus encore, il est vivant aux siècles des siècles.       
II. L’homme, créature éphémère aimée de Dieu : 
   
«Qu’est-ce que l’homme, pour que tu fasses tant de cas de lui, pour que tu lui portes tant d’attention.» Job 7/17
«Car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse pas, mais qu’il ait la vie éternelle.» Jean 3/16. 

Jésus a partagé notre condition humaine, il a connu les limitations d’un corps humain. Il s’est identifié à nous, allant même jusqu’à connaître la mort. Il réalise la chose inouïe : lui, le fils de Dieu, Dieu lui-même, deuxième personne de la trinité divine, il devient homme par l’incarnation. Rencontre incroyable du divin et de l’humain. À jamais, l’humanité est changée par cet acte de Dieu. 
Pourquoi
Pour nous sauver par amour. L’homme, créature éphémère marquée par le péché et la finitude est aimé de Dieu dans une mesure que nous ne soupçonnons pas. Il y a là un mystère au sens biblique et théologique : un fait, une action, une réalité qui vient de Dieu et qui nous est totalement étrangère. 
III. L’homme, si puissant et si fragile : 
   
«À vous maintenant qui dites : “Aujourd’hui ou demain nous irons dans telle ville, nous y passerons une année, nous y ferons des affaires et nous gagnerons de l’argent”.
Vous qui ne savez pas ce qui arrivera demain
! En effet, qu’est-ce que votre vie? C’est une vapeur qui paraît pour un instant et qui disparaît ensuite.
Vous devriez dire, au contraire : “Si Dieu le veut, nous vivrons et nous ferons ceci ou cela.” Jacques 4/13-15. 

En ce début d’année 2020, l’homme est terrassé par le Coronavirus COVID-19… Il se répand sur tous les continents semant l’angoisse, la peur, la mort. Un virus invisible aux yeux humains. Il faut un microscope pour le voir. Si petit, microscopique donc, il nous terrasse nous, les humains capables de bâtir la tour “Burj Khalifa” de 828 mètres de haut
Si puissants et si fragiles en même temps, nous sommes confrontés à nos limites par un virus. Cela doit nous faire réfléchir à la vie, à la mort, à l’éternité. 
Les chrétiens ont une espérance, celle de l’éternité en présence de Dieu. Jésus qui nous a acquis le salut et le pardon de nos péchés en donnant sa vie sur la croix nous donne aussi une espérance : comme il est lui-même ressuscité des morts, nous ressusciterons également.
La foi chrétienne a ceci de particulier et d’unique :
   
Ce n’est pas à l’homme de s’élever jusqu’à Dieu, car Dieu lui-même s’est abaissé jusqu’à nous  en Jésus-Christ

Conclusion : 
Trois paradoxes : 
   
“L’homme, domine la planète Terre et pourtant…”,
“L’homme, créature éphémère aimée de Dieu”
“L’homme, si puissant et si fragile”.

Vivons ce jour et les suivants avec cette assurance que nos vies sont maintenant “en Jésus-Christ” selon l’expression de la Bible. Être en lui signifie être un avec lui par la foi et par la communion du Saint-Esprit. 
“Nous ne sommes qu’un souffle; nous sommes aimés de Dieu; nous sommes si fragiles». 
Réalisons combien nous avons besoin de Dieu dans nos vies et élevons une prière pour proclamer notre foi en un Dieu si grand qui se soucie des hommes si petits que nous sommes :
   
“Si Dieu le veut, nous vivrons et nous ferons ceci ou cela.” Jacques 4/15


24/02/2020
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1018 autres membres