* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

Qui sont les diviseurs ? ( Paul Calzada )

“Jean lui dit : Maître, nous avons vu un homme qui chasse des démons en ton nom, et nous l’en avons empêché, parce qu’il ne nous suit pas. Ne l’en empêchez pas, répondit Jésus ; car il n’est personne qui, faisant un miracle en mon nom, puisse aussitôt après parler mal de moi. Qui n’est pas contre nous est pour nous.” (Marc 9.38/40)

Ici, nous devons savoir prendre du recul et de la hauteur. D’une manière générale, les dénominations en place ont taxé de “sectes” ou “divisions” les mouvements issus de leur sein. Tout au long de l’histoire de l’église, chaque mouvement de réveil fut considéré comme une division par les mouvements précédents.

Que nous enseigne Jésus dans ce passage de l’évangile ?

Il nous invite à ne pas juger trop rapidement tout mouvement qui se dit chrétien. Soyons prudents comme Gamaliel qui disait : “Si cette entreprise ou cette œuvre vient des hommes, elle se détruira ; mais si elle vient de Dieu, vous ne pourrez la détruire. Ne courez pas le risque d’avoir combattu contre Dieu.” (Actes 5. 38/39)

Certes, cela ne signifie pas que nous devons être naïfs. L’Écriture nous invite à une certaine réserve, mais sur des critères précis : “Je vous exhorte, frères, à prendre garde à ceux qui causent des divisions et des scandales… Car de tels hommes ne servent point Christ notre Seigneur, mais leur propre ventre ; et, par des paroles douces et flatteuses, ils séduisent les cœurs des simples” (Romains 16.17/19). Vous pouvez également lire : (Tite 1.10/11) ; (Tite 3.10/11).

Ce que l’on peut retenir de ces textes, et qui caractérise les diviseurs, ce sont : L’amour d’un intérêt financier (“servent leur propre ventre”, “enseignent pour un gain honteux”) ; un responsable avec un esprit de mercenaire divise le troupeau), des propos séducteurs (paroles douces et flatteuses ; tout manipulateur est un diviseur), des conservatismes portant sur les formes plus que sur le fond (esprit de dispute, discussions à propos de

la loi).

Les diviseurs sont plus ceux qui s’agrippent à des conservatismes, que ceux qui recherchent la vie, le réveil. Gardons-nous de repousser, au nom d’un attachement à des formes religieuses quelles qu’elles soient, ceux qui aiment Jésus de tout leur cœur.

En se séparant de l’apôtre Paul, Barnabas n’était pas un diviseur, car aucun de ces critères ne le concernait.

En s’opposant au conservatisme religieux des pharisiens, Jésus n’était pas un diviseur, il mettait l’amour de Dieu, avant l’amour des

traditions.

Avant de taxer quelqu’un de diviseur, examinons-nous nous-mêmes.

 

Ma prière en ce jour :

Seigneur, donne-moi un cœur ouvert pour accueillir ceux qui te servent d’une manière différente de la mienne. Amen !

 

 



17/03/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 851 autres membres