* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

Racisme? ( Plaire au Seigneur )

images

 

 

Tu n’opprimeras pas l’étranger; car vous savez ce qu’est le cœur d’un étranger, car vous avez été étrangers dans le pays d’Égypte.Ex 23:9Tu n’auras pas en abomination l’Édomite, car il est ton frère; tu n’auras pas en abomination l’Égyptien, car tu as séjourné comme étranger dans son pays.De 23:7

Dans beaucoup de pays, le mélange des races et des cultures est de plus en plus manifeste. La peur de l’autre et les tensions qui en résultent déstabilisent beaucoup de personnes. Ce problème n’est pas d’aujourd’hui, puisque la Parole de Dieu le mentionne. Comment était-il vécu en Israël?

Selon la Loi donnée à Moïse, l’étranger ne devait pas être opprimé, qu’il soit de passage, ou qu’il vienne en Israël pour affaires. Le premier verset mentionne une raison profonde: les Israélites avaient l’expérience de ce que peut ressentir le cœur d’un étranger, même s’il n’était peut-être pas facile pour eux d’éprouver les sentiments de leurs ancêtres, assujettis aux corvées d’Égypte. Mais Dieu met l’accent sur les sentiments humains les plus nobles, il s’adresse à leurs cœurs. C’est ce sur quoi le deuxième verset met l’accent.

    • L’Édomite est ton frère. Les liens de parenté ont de la valeur pour Dieu. Et pourtant, ce peuple d’Édom n’avait pas fait preuve de compassion, quand Moïse lui avait demandé la permission de traverser son pays (No 20:14-21). Sans protester, Israël avait fait un détour de plus de 200 km pour rejoindre un point éloigné de moins de 80 km.
    • L’Égyptien a accueilli le peuple durant près de 400 ans. Au début c’était le pays de refuge pour Jacob et ses descendants, quand la famine pesait sur eux. C’est ce dont il fallait se souvenir, sans arrière-pensée. C’est pour cela que nulle mention n’est faite concernant l’esclavage auquel l’Égypte, par la suite, a soumis Israël.

Transposons cela à notre époque, où partout se manifestent de plus en plus des comportements racistes. Nous n’avons pas à justifier de tels sentiments par l’augmentation des injustices, de l’insécurité et de la violence. Pensons, nous aussi, à ce qu’éprouve un étranger dans nos pays. Dieu a créé l’homme à son image, sans différence de valeur entre les races. Regardons notre prochain comme quelqu’un digne d’être aimé comme nous le sommes nous-mêmes, digne de connaître Jésus Christ (voir Lu 10:25-37).



22/11/2020
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1030 autres membres