* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

Railleries d’hier et d’aujourd’hui ( Plaire au Seigneur )

Les courriers passaient de ville en ville… et on se riait et on se raillait d’eux. 2Ch 30:10 Ils se moquaient des messagers de Dieu, et méprisaient ses paroles, et se raillaient de ses prophètes. 2Ch 36:16 Les chefs, de leur côté, se raillaient de (Jésus). Lu 23:35

Se moquer, se rire ou se railler sont des verbes qui traduisent le mépris. Dans les trois versets cités ce jour, ils sont employés contre des messagers envoyés pour rassembler le peuple d’Israël et le ramener à Dieu, ou contre Jésus lui-même, l’envoyé de Dieu par excellence. Dieu ne peut supporter de telles attitudes qui reviennent à mépriser sa parole et les condamne sévèrement (No 15:31).

Ézéchias, jeune roi pieux de Juda, rétablit, selon la Loi, le culte de l’Éternel dans le temple. Tout le peuple de Jérusalem s’en réjouit. Aussi Ézéchias envoie-t-il des messagers pour inviter tous les Israélites, qu’ils soient d’Israël ou de Juda, à venir célébrer la Pâque à Jérusalem. Mais à part des hommes d’Aser, de Manassé et de Zabulon (2Ch 30:11), le peuple du royaume du nord les tourne en dérision et ne se joint pas à Juda.

Un peu plus tard, les habitants du royaume de Juda eux-mêmes se moquent des messagers de Dieu, malgré la menace de la guerre et de la déportation (2Ch 36:16).

Quelques siècles plus tard, les chefs se joignent aux railleries du peuple en regardant Jésus qu’ils viennent de crucifier… Pourtant il donne sa vie pour eux! Il se charge des péchés de ceux qui croiront en lui et connaît l’abandon de Dieu. Jésus, notre Sauveur, est plongé dans une extrême angoisse… et la réaction du monde est de se moquer!

Si les gens ont pu se railler de Jésus dans un moment aussi solennel, pourquoi ne riraient-ils pas aujourd’hui en entendant annoncer l’Évangile ou prêcher la Parole? Restons fermes, comme les courriers d’Ézéchias; persévérons dans la diffusion du message de Dieu, par la prédication de l’Évangile ou par quelque autre ministère. Dieu a finalement béni le travail de ces messagers: des hommes de trois tribus se sont humiliés et se sont rendus à Jérusalem.

Soyons reconnaissants que le Seigneur envoie des messagers. Estimons-les très haut en amour à cause de leur œuvre (1Th 5:13). Soutenons-les par nos prières ou de façon matérielle. Nous participons ainsi positivement à la propagation de l’Évangile de la grâce de Dieu, méprisant les railleries d’un monde dans les ténèbres morales.

 



02/02/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 918 autres membres