* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

Rébellion et obstination ( Plaire au Seigneur )

images

 

 

Samuel dit: L’Éternel prend-il plaisir aux holocaustes et aux sacrifices, comme à ce qu’on écoute la voix de l’Éternel? Voici, écouter est meilleur que sacrifice, prêter l’oreille, meilleur que la graisse des béliers; car la rébellion est comme le péché de divination, et l’obstination comme une idolâtrie et des théraphim. Parce que tu as rejeté la parole de l’Éternel, il t’a aussi rejeté comme roi. 1Sa 15:22,23

Saül est devenu roi sur le peuple d’Israël. Il va montrer à cette place, par son comportement, si sa foi en Dieu est réelle ou si elle n’est qu’une forme religieuse. De même, tous ceux qui se disent chrétiens sont un jour ou l’autre mis à l’épreuve par des circonstances que Dieu permet.

Par la voix du prophète Samuel, Saül avait reçu l’ordre de Dieu de détruire entièrement Amalek, un peuple totalement opposé à l’Éternel: aucun être humain ni aucun animal ne devait subsister (1Sa 15:3). Au lieu d’obéir, Saül épargne les meilleures bêtes capturées à ses ennemis; il se justifie auprès de Samuel qui lui en fait le reproche en prétendant que ce bétail est destiné à être offert en sacrifice à l’Éternel. Il ne met pas à mort non plus Agag, le roi d’Amalek.

Dieu considère cette double désobéissance comme un acte de rébellion contre lui puisque son autorité a été bafouée. Cette rébellion est aussi coupable que le péché de divination, car Saül a cherché et suivi une autre volonté que celle de l’Éternel.

Au lieu de reconnaître sa faute et d’implorer le pardon de Dieu, Saül cherche à se justifier: il accuse le peuple d’avoir voulu épargner les meilleures bêtes pour les offrir en sacrifice. Cette désobéissance est de l’idolâtrie, puisqu’il s’agit de sacrifices offerts sans relation vraie avec Dieu.

Aujourd’hui encore, si nous n’obéissons pas au Seigneur, si par exemple nous ne pardonnons pas de tout notre cœur à ceux qui nous font du tort, si nous conservons de l’amertume envers un frère ou une sœur en Christ, à quoi sert-il de chanter des cantiques, de prétendre adorer un Dieu d’amour et de pardon? C’est une forme d’hypocrisie, car il n’y a pas de vérité dans l’homme intérieur (Ps 51:6).

Une telle détermination de Saül à désobéir est condamnée. Quel contraste avec la ferme détermination des hommes de foi qui ont obstinément refusé, parfois jusqu’à la mort, de renier leur foi en Jésus Christ!



29/07/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 932 autres membres