* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

Rechercher Dieu avant tout le reste David Wilkerson

index

 

Il est impossible d’avoir une foi qui plaise à Dieu sans partager une intimité avec Jésus qui provient d’une faim de Sa présence. Ce type de lien personnel et intime ne peut se créer que lorsque nous désirons le Seigneur plus que toute autre chose dans notre vie.

L’auteur de l’épître aux Hébreux nous donne plusieurs exemple de serviteurs remplis de foi qui marchaient dans l’intimité avec Dieu. Regardons Abel : “C’est par la foi qu’Abel offrit à Dieu un sacrifice plus excellent que celui de Caïn ; c’est par elle qu’il fut déclaré juste, Dieu approuvant ses offrandes ; et c’est par elle qu’il parle encore, quoique mort” (Hébreux 11:4). Abel a offert régulièrement des sacrifices au Seigneur et ses sacrifices nécessitaient toujours un autel.

Nous seulement Abel apportait des agneaux sans défaut pour ses sacrifices, mais il apportait aussi leur graisse. “Et Abel, de son côté, en fit une (offrande) des premiers-nés de son troupeau et de leur graisse” (Genèse 4:4).

La graisse est importante ici parce qu’elle prenait feu rapidement et était consumée, ce qui répandait une odeur agréable. “Le sacrificateur brûlera cela sur l’autel. Toute la graisse est l’aliment d’un sacrifice consumé par le feu, d’une agréable odeur à l’Éternel” (Lévitique 3:16). C’est une représentation de la prière et de la communion qui sont acceptables devant Dieu, une représentation du service que nous accomplissons pour le Seigneur dans le lieu secret. Le Seigneur Lui-même dit qu’une adoration dans l’intimité monte vers Lui comme une agréable odeur. “ Nous sommes, en effet, pour Dieu la bonne odeur de Christ” (2 Corinthiens 2:15).

A un moment donné, Abel a fait le choix de rechercher une relation avec Dieu, de vivre dans la communion et l’intimité avec Lui, comme l’avaient fait ses parents. Son frère Caïn apportait aussi des sacrifices, mais il s’agissait de fruits, une offrande qui ne nécessitait pas d’autel, puisqu’il n’y avait pas de graisse, rien à consumer. Il n’y avait donc pas d’odeur agréable qui montait vers le Ciel. En d’autres termes, aucun échange personnel entre Caïn et le Seigneur. C’est pour cette raison que l’offrande d’Abel était “plus excellente que celle de Caïn.”

Le serviteur fidèle cherche l’attouchement de Dieu sur sa vie. Comme Abel, il ne se satisfait de rien de moins. Ce serviteur se dit en lui-même : “Je suis déterminé à donner à Dieu tout le temps qu’Il exige de moi dans la communion. Je désire entendre Sa voix calme et paisible me parler, alors je reste dans Sa présence.”

Bien-aimé, que tu puisses décider d’être ce genre de serviteur.



20/06/2020
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1022 autres membres