* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

REFUSER LA CONSOLATION ( Paul Calzada )

 



téléchargement.jpg

 

 

 

 

« Tous ses fils et toutes ses filles vinrent pour le consoler ; mais il ne voulut recevoir aucune consolation… Et il pleurait son fils » (Genèse 37.35).

Jacob, sur la base du mensonge de ses fils, croit que Joseph, son fils préféré, a été dévoré par une bête féroce. Dès cet instant il entre dans un deuil interminable, il refuse la moindre consolation !
Depuis le début de l’histoire de Jacob, nous voyons tous les ravages produits par une accumulation de mensonges. Jacob ment à son père Isaac en se faisant passer pour Esaü ; Laban à plusieurs reprises ment à Jacob au sujet de son salaire, mais Jacob ment également à Laban ; Rachel ment à son père au sujet des idoles qu’elle lui a volées ; les fils de Jacob mentent à Hamor et son peuple, et encore une fois ils décident de mentir à leur père au sujet de Joseph. Et qu’ont produit tous ces mensonges ? Des tensions, des querelles, des désirs de vengeance, des crimes, des peines et des souffrances sans nombre. Cette fois, Jacob, victime du mensonge de ses fils, n’a plus l’espoir de revoir son fils vivant, et il pleure !

L’ensemble de l’histoire de Jacob nous rappelle que tout ce qui est construit sur le mensonge au sein d’une famille est source de division, de tensions, de violence et de souffrances. Voilà pourquoi l’Ecriture nous exhorte en ces termes : « c’est pourquoi, renoncez au mensonge, et que chacun de vous parle selon la vérité à son prochain » (Ephésiens 4.25).

Mais revenons à cette attitude de Jacob qui refuse toute forme de consolation. Ce refus l’empêche de faire le deuil de la perte de son fils. Certes, nous pouvons comprendre que ce qu’il vit est dramatique, cependant le refus de consolation l’enferme dans un repli sur soi des plus déprimants.
Il se peut que vous-mêmes, en ce moment, viviez avec un refus de faire le deuil de certaines situations douloureuses. Perte d’un fiancé ou d’une fiancée, perte de l’espoir de vous marier, perte d’un travail gratifiant, perte de vos enfants, de votre mari, de votre épouse… Vous refusez, comme Jacob, la consolation apportée par les uns ou les autres, et vous vous enfermez dans un douloureux repli sur soi. Vous fuyez la communion fraternelle, vous arrivez après le début des rassemblements et partez avant la fin.

Ce refus de consolation empêchait la restauration du cœur brisé de Jacob. Dieu désire restaurer votre cœur brisé par le drame qui vous affecte, mais il ne pourra le faire que si vous acceptez d’être consolé(e).

Un conseil pour aujourd’hui :

Allez sur Youtube et comme une prière, chantez ce merveilleux chant des Continentals Singers : « Viens guérir mon cœur, calme ma douleur … » et acceptez la consolation pour être restauré(e).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



24/04/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 907 autres membres