* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

Respecter ceux qui souffrent ( Plaire au Seigneur )

téléchargement (2)

 

 

Tu n’aurais pas dû te réjouir au sujet des fils de Juda, au jour de leur destruction, et tu n’aurais pas dû ouvrir ta bouche toute grande au jour de la détresse… Comme tu as fait, il te sera fait.Abdias 12 et 15

Les exactions commises contre les Juifs, depuis la destruction de Jérusalem par Titus en l’an 70 et leur dispersion sur tout le globe, sont cruelles et innombrables. Parmi les plus récentes, les persécutions contre ce peuple des régimes totalitaires, pendant la seconde guerre mondiale, sont particulièrement révoltantes. D’un côté, le plan de Dieu s’accomplit envers son peuple mais, d’un autre côté, rien ne diminue la responsabilité des persécuteurs. Ils ont méprisé le solennel avertissement de Dieu: Celui qui vous touche, touche la prunelle de (mon) œil (Za 2:8).

Cependant, outre la persécution, l’esprit diabolique qui consiste à se réjouir de la détresse d’autrui est intolérable pour Dieu. Dieu est amour, c’est sa nature, et il ne peut supporter que l’homme, créé à son image, soit assez mauvais pour se réjouir de la souffrance qu’il inflige à autrui. Aussi la dernière phrase citée fait réfléchir quant au sort que Dieu réserve à ces méchants si, avant la venue du Seigneur, ils ne se repentent pas et ne l’acceptent pas pour leur Sauveur.

Mais, ces versets ne sont pas écrits que pour Édom, le frère d’Israël, et son avenir. En effet, le prophète Abdias passe sans transition de la mention d’Édom à celle d’un jugement universel des nations (v. 15), comme pour montrer que la désapprobation de Dieu s’applique à tous ceux dont la conduite envers les Juifs est inspirée par la haine et par le mépris de ce que Dieu nous enseigne à leur égard. Mais ce n’est pas tout!

Le chrétien a des millions de frères et de sœurs, de races, langues et dénominations différentes. Quels sont nos sentiments lorsque nous apprenons qu’ils sont persécutés dans tel ou tel pays? Que certains sont atteints d’épreuves douloureuses? Bien sûr, personne n’aurait l’idée de s’en réjouir… mais la Parole va plus loin: Tu n’aurais pas dû ouvrir ta bouche toute grande! Des pensées comme: «Ils l’ont bien cherché», «il fallait s’y attendre»… sont indignes d’un chrétien. Dieu ne peut que les condamner concernant les chrétiens même quand il s’agit d’ennemis déclarés (Pr 24:17)!

Bannissons ces pensées-là de notre esprit, tant vis-à-vis des incroyants que de frères et sœurs en Christ atteints par une épreuve. Ouvrons nos bouches pour encourager ceux qui souffrent et pour prier pour eux.



01/06/2021
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1061 autres membres