* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

Ressembler à des enfants ( Paul Calzada )

 

“Laissez venir à moi les petits enfants, et ne les en empêchez pas ; car le royaume de Dieu est pour ceux qui leur ressemblent” (Marc 10.14).

En quoi devons-nous ressembler à des enfants ? Nous devons éviter de nous imaginer qu’ils sont des modèles de vérité et de transparence. Alors que vous venez de surprendre votre fils en train de plonger sa main dans le sucrier, il va vous affirmer avec un aplomb incroyable que ce n’est pas lui qui a pris du sucre ! Même s’ils sont plus crédules que les adultes, pour ce qui est d’être des modèles de foi et de confiance, il ne faudra pas les décevoir deux fois !

Alors, en quoi nous sommes invités à leur ressembler ?

Je crois que nous devons leur ressembler quant à leur capacité d’apprendre. Un enfant qui naît dans un foyer bilingue va apprendre aisément les deux langues de ses parents. Une grande partie des savoirs sont acquis pendant l’enfance. Certes, on peut garder un esprit d’enfant en entretenant cette capacité de vouloir apprendre, en se posant des questions qui nous obligent à la réflexion, en ne se laissant pas enfermer dans des acquis figés. Or, dans le domaine de la foi, de la connaissance de Dieu, de la connaissance des Écritures, l’apôtre Paul nous montre l’exemple parfait de cette âme d’enfant qui a toujours soif de développer ses connaissances (Philippiens 3.12/14).

Nous devons leur ressembler aussi dans leur capacité à accepter la diversité. Un enfant métis dépend de ses parents quelle que soit la couleur de leur peau. Il posera des questions au fur et à mesure de sa croissance ; mais si les réponses à ces questions sont intelligentes, elles l’amèneront à s’enrichir de cette diversité. Placez des enfants dans une aire de jeux, ils ne feront entre eux aucune différence entre le fils du riche et celui du pauvre.

Un autre aspect qui caractérise les enfants, c’est leur dépendance. L’enfant dépend de ses parents, de son entourage, pour se nourrir, pour se vêtir, pour son éducation. Il nous rappelle que nous avons besoin des autres sur le chemin de la vie. Ce que nous recevons des autres participe à notre développement spirituel, psychologique, émotionnel, intellectuel…

Pour conclure cette courte pensée, nous pouvons entendre Jésus nous demander de ressembler aux enfants quant à leur prise de risque. Certes cela les expose au danger, mais ils n’y pensent pas. Au lieu de marcher sur le chemin, ils vont marcher sur le parapet qui longe le chemin. Ce sont ces prises de risque qui le font grandir. Pierre qui enjambe la barque pour aller vers Jésus se comporte exactement comme ces enfants auxquels Jésus nous demande de ressembler.

Ma prière en ce jour :

Seigneur, merci pour le modèle que tu me proposes ; comme un enfant, je veux continuer à apprendre. Je veux être ouvert aux autres, et oser prendre des risques en sortant des routines sclérosantes. Amen !

 



11/04/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 862 autres membres