* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

Rester dans la joie ( Plaire au Seigneur )


DSC_061DSC_06191

Rends-moi la joie de ton salut. Ps 51:12

La joie est un sentiment qui traduit un bonheur intense. C’est en particulier l’un des caractères distinctifs d’un homme qui vit en étroite communion avec son Dieu. Cela est vrai de ceux qui ont vécu avant la venue de notre Seigneur Jésus Christ ou de ceux qui sont chrétiens. Parmi ceux qui ont le plus parlé de la joie dans la Bible, mis à part Jésus lui-même, David occupe une grande place. Pourtant, dans le verset du jour, il prie Dieu de lui rendre la joie de son salut, une joie qu’il avait perdue!

David serait-il une exception? Puis-je affirmer que ma joie dans le Seigneur (Php 4:4), en particulier celle d’être sauvé et d’être un enfant de Dieu, n’a jamais souffert d’éclipse?

Les occasions pour qu’un tel accident se produise sont cependant nombreuses:

    • Une épreuve douloureuse, de graves soucis, des revers professionnels ou de santé sont autant d’événements qui peuvent s’emparer de mon esprit jusqu’à y mettre le doute et m’empêcher de jouir des bénédictions dont le Seigneur veut me combler par sa présence. Quand les épreuves m’oppressent, c’est en les exposant en pleine assurance de foi à Dieu par la prière que je goûte à nouveau la paix et peut me réjouir dans le Seigneur, malgré les circonstances (Php 4:4-7).
    • Une faute grave, tant qu’elle n’est pas confessée, attriste l’Esprit Saint qui habite en moi; la communion avec le Seigneur est altérée ou même rompue: plus de joie. Que faire alors? Faire comme David: il confesse avoir péché et prie Dieu de lui rendre la joie du salut. Pour lui, c’était un acte de foi dans la grâce de Dieu qui lui fait dire par Nathan: Aussi l’Éternel fait passer ton péché (2Sa 12:13). Pour le chrétien, le moyen de retrouver la joie du salut, comme au jour de sa conversion, est aussi un acte de foi. Il croit à la fidélité et à la justice de Dieu qui pardonne les péchés à celui qui les reconnaît (1Jn 1:9); la conscience libérée, il éprouve, comme tout à nouveau la joie du salut.

La joie du salut, c’est avant tout savourer l’amour de Dieu. Il l’a prouvé par le don de son Fils, mort et ressuscité. En lui nous sommes plus que vainqueurs (Ro 8:31-39). Avec quelle joie l’apôtre Paul décrit-il son expérience! Puissions-nous la vivre, à notre tour, pour que rien ni personne ne nous ôte notre joie (Jn 16:22).



18/09/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 920 autres membres