* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

Restons inébranlables ( Plaire Au Segneur )

Mes frères bien-aimés, soyez fermes, inébranlables, abondant toujours dans l’œuvre du Seigneur. 1Co 15:58

Les grandes secousses de ce monde peuvent nous atteindre personnellement. L’entreprise où nous travaillons peut être ébranlée, avec le risque de perdre notre emploi. Notre couple, notre famille, notre église locale peuvent être ébranlés. Tout peut être ébranlé ici-bas. Il est alors important, pour nous croyants, de connaître ce qui est inébranlable et de devenir nous-mêmes stables en Christ.

Nous avons déjà vu dans le feuillet précédent que Jésus Christ est le Rocher inébranlable sur lequel nous devons fonder avec foi notre vie.

    • L’apôtre Paul rappelle aux Corinthiens le fondement solide de leur foi: la résurrection du Seigneur Jésus, qui sera aussi celle

      des croyants lors de sa venue (1Co 15). Il les exhorte à rester fermes, inébranlables. C’est pourquoi appuyons-nous fermement sur ce fondement.

 

  • L’apôtre Pierre écrit à des croyants dispersés et souffrants. Il les encourage en tournant leurs regards vers l’avenir: Le Dieu de toute grâce… lorsque vous aurez souffert un peu de temps… vous établira sur un fondement inébranlable (1Pi 5:10). La grâce de Dieu nous gardera solidement (1Pi 1:13).

 

Plusieurs textes de l’A.T. nous enseignent aussi à être inébranlables:

    • David, en butte à la rébellion de son fils Absalon, trahi par son ami et conseiller Akhitophel, nous livre dans le Psaume 55 ses

      sentiments profonds. En pleine tempête, il chante sa confiance: Moi je crie à Dieu… Il entendra ma voix (v. 16, 17). Il ajoute: Rejette ton fardeau sur l’Éternel et affirme avec foi: Il ne permettra pas que le juste soit ébranlé (v. 22).

 

  • Au Psaume 16, David, encore, à l’approche de la mort, écrit: Parce qu’il est à ma droite, je ne serai pas ébranlé (v. 8).

 

    • L’auteur du Psaume 121 élève ses yeux vers le sommet des montagnes, Dieu lui-même, d’où vient son secours. Alors, il obtient

      cette réponse rassurante: Il ne permettra point que ton pied soit ébranlé.

Comment terminer sans rappeler cette promesse qui résiste aux plus grandes catastrophes: Les montagnes se retireraient et les collines seraient ébranlées, que ma bonté ne se retirerait pas d’avec toi, et que mon alliance de paix ne serait pas ébranlée, dit l’Éternel, qui a compassion de toi (Esa 54:10).

 



10/01/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 829 autres membres