* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

Sarai? (5) ( Bob Gass )

Sept-11

 

 

“Saraï prit Agar l’Égyptienne, sa servante et la donna pour femme à son mari.” Gn 16. 3

Agar, la servante que Saraï met quasiment dans le lit de son mari, est égyptienne. Cette origine nous révèle d’où vient cette femme qui va devenir la hantise de sa maîtresse. En effet, dès que cette servante est enceinte d’Abram, une aversion remplit le coeur de Saraï qui en vient à maltraiter celle qui semblait être la solution au problème. Agar est contrainte de s’enfuir. L’ange de l’Éternel vient alors au secours de la servante et lui annonce la venue d’un fils. Elle doit retourner auprès de Saraï et enfanter Ismaël. Or, la situation entre les deux femmes n’est pas réglée pour autant et va même empirer. Saraï, jalouse, se sent supplantée par sa servante et va lui rendre la vie impossible. Lorsqu’enfin elle va mettre à son tour un fils au monde, la tension montera encore d’un cran. Si on analyse toute cette histoire, on découvre un fait important. L’étape en Égypte était marquée par le mensonge et la dissimulation. En étant refoulé de ce pays, Abram pouvait penser que la page était tournée, mais il n’en était rien. Parmi les “cadeaux” du pharaon, il y avait des servantes et des esclaves. Voilà comment Agar, l’Egyptienne, est entrée au service de Saraï. Or, le pharaon comme Agar, sans trop le savoir, met en danger la postérité annoncée d’Abram. Il y a, tout simplement, un adversaire invisible qui cherche à ruiner le plan de Dieu en voulant empêcher la descendance légitime d’Abram et de Saraï. Le plan « Harem » ayant échoué, l’ennemi de Dieu place dans les bagages de Saraï une servante égyptienne qui prendra place dans la descendance d’Abram. Une des leçons de cette histoire est la suivante : le plan de Dieu, qui est de bénir toutes les nations de la terre via la postérité d’Abram, ne peut que déranger le diable. Ce dernier place des pions que nos erreurs peuvent, sans le savoir, mettre en marche. Si donc nous commettons des erreurs, nous devons demander à Dieu de nous libérer de toutes séquelles qui pourraient en entraîner d’autres.



10/09/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 907 autres membres