* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

Se préserver de la souillure ( Plaire au Seigneur )

connexion

 

 

 

 

Ne comprenez-vous pas que tout ce qui est de l’extérieur, entrant dans l’homme, ne peut pas le souiller…? Ce qui sort de l’homme, voilà ce qui souille l’homme; car c’est du dedans, du cœur des hommes, que sortent mauvaises pensées, fornications, vols, meurtres, adultères, cupidité, méchancetés, fraude, impudicité, œil méchant, injures, orgueil, folie: toutes ces mauvaises choses sortent du dedans et souillent l’homme.Mr 7:18-23

Jésus, par ces paroles, explique à ses disciples la tragique erreur des pharisiens qui accordaient plus d’importance au respect des prescriptions de leur tradition qu’à celui des commandements de Dieu. Que d’interdits extérieurs, en effet, les Juifs s’obligeaient à respecter pour ne pas se souiller religieusement parlant: ne pas toucher un corps mort, ne pas manger sans se laver les mains et beaucoup de choses semblables!

Ne méprisons pas ces Juifs, car nous tombons facilement dans le même piège, celui de nous croire de bons chrétiens parce que nous respectons des coutumes, des habitudes, des raisonnements, des façons de penser et de parler propres à notre communauté religieuse. Peut-on éviter d’être souillé par toutes ces mauvaises pensées énumérées par le Seigneur et dont l’origine vient du cœur? Oui, car le Seigneur a déclaré lui-même que l’homme bon, du bon trésor de son cœur produit ce qui est bon (Lu 6:45).

Suis-je prétentieux en disant que je peux gérer mes pensées? Pas du tout, car la Bible m’assure qu’en Jésus Christ je suis une nouvelle création, un enfant de Dieu, et que le Saint Esprit habite en moi. Puisque la Bible le dit, je le crois et je vis en conséquence. Je réalise ainsi que, lorsque je marche par l’Esprit, je n’accomplis pas la convoitise de la chair (Ga 5:16). Au contraire, soutenu par la grâce de Dieu, je porte le fruit de l’Esprit: l’amour, la joie, la paix, la patience, la bienveillance, la bonté, la fidélité, la douceur, la maîtrise de soi (Ga 5:22).

Pour autant, est-ce qu’il ne m’arrive plus de pécher? Hélas! Je peux, rebelle au Saint Esprit, céder à des convoitises humaines. Cela ne remet pas en cause mon appartenance à Christ, ni la présence en moi de sa vie et de son Esprit, mais me contraint à confesser mon péché.

Béni soit Dieu! Il est fidèle et juste pour me pardonner et me purifier (1Jn 1:9).



20/07/2020
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1027 autres membres