* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

Se relever de la mort (3) ( Bob Gass )

202001-7

 

 

“Nous étions morts, nous aussi.” Ep 2.3

Les Éphésiens auxquels Paul s’adresse n’étaient pas des juifs, mais des païens, ou plus exactement, des personnes qui adoraient d’autres dieux que Celui annoncé par le missionnaire du Christ. Or, même s’ils étaient spirituellement attachés à des divinités honorées par les populations environnantes, Paul ne dit pas que c’est bien ou suffisant, d’avoir la foi et de croire, laissant entendre que toutes les religiosités se valent et se respectent. Aujourd’hui, une certaine forme de laïcité prétend qu’il est possible de croire toute sorte de choses ou de dieux, pourvu que l’ordre public n’en soit pas affecté. Paul ne cautionne pas les diverses expressions de foi au nom d’un inter-religieux acceptable et respectable. Les Éphésiens sont désignés comme étant “spirituellement morts”. Or, le même apôtre, juif pointilleux et religieux, pharisien et légaliste, signale qu’il en était de même pour lui : “Nous tous (sous-entendu les bons juifs jusqu’ici attachés à la Torah) nous étions comme vous ; nous vivions selon les désirs de notre propre nature. À cause de notre nature, nous étions destinés à subir le jugement de Dieu” (Ep 2. 3). Paul ne prétend pas que, issu du judaïsme pieux et jusqu’alors attentif à la Loi, il était un peu moins païen que les Éphésiens qui adorent des divinités de l’Olympe ou de Rome. Il ne dit pas que son ancienne culture, voire religion, avait quelques valeurs et qu’il n’était pas associé, de ce fait, au sort des idolâtres. Il atteste qu’il était dans le même état de péché que l’ensemble de l’humanité avant la révélation de Dieu en Jésus-Christ. Parfois, nous avons tendance à penser qu’avant la connaissance de Jésus-Christ, nous n’étions pas si mauvais que cela, en tout cas moins mauvais que certains autres. Cette pensée est encore de l’orgueil dont nous devons nous guérir. Paul, l’ancien juif rigoureux, voire radical, signale avec une certaine tristesse : “Nous étions spirituellement morts, nous aussi, à cause de nos fautes” (2. 5). Nous n’avons jamais été assez bien pour ne pas être morts spirituellement, complètement.



07/01/2020
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 945 autres membres