index

 

 

Lecture : Luc 17/32

Parfois certains flashes traversent notre esprit, nous ramenant dans le passé, moments douloureux, joyeux, rires ou larmes, succès ou échecs, amitiés ou trahisons, défilent dans notre esprit. Quelqu’un a dit : « On ne peut réécrire l’histoire ». Souvent, nous employons une expression familière : « Ah ! si c’était à refaire ! »

Certes, certaines expériences peuvent nous servir de leçons, mais il y a tellement d’incertitudes dans une vie, qu’il y aurait un risque à tout recommencer.

Souvent, ce passé assombrit notre cœur car il peut être accusateur. L’apôtre Paul pouvait dire :

« Misérable que je suis, qui me délivrera ? »

Un seul peut tirer un trait définitif sur le passé. Parlant par la bouche d’un prophète, le Seigneur déclare :

« Voici votre Dieu viendra, il viendra lui-même et vous sauvera ».

Jésus est le seul qui puisse effacer notre passé, quel qu’il soit et nous redonner la possibilité de commencer une vie nouvelle.