* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

Se souvenir pour espérer ( Plaire au Seigneur )

Mon âme, bénis l’Éternel! Et que tout ce qui est au-dedans de moi, bénisse son saint nom! Mon âme, bénis l’Éternel, et n’oublie aucun de ses bienfaits. Ps 103:1,2

En cette fin d’année, faisons revivre dans nos mémoires, un à un, quelques-uns des bienfaits dont Dieu nous a comblés et disons-lui notre reconnaissance.

Dans ce psaume, David ne fait aucune demande, mais se donne de multiples raisons de bénir Dieu: C’est lui qui pardonne toutes tes iniquités, qui guérit toutes tes infirmités, qui rachète ta vie de la fosse, qui te couronne de bonté et de compassions, qui rassasie de biens ta vieillesse; ta jeunesse se renouvelle comme celle de l’aigle (v. 3-5). Si nous pensons aux bénédictions survenues dans notre propre vie, «nous verrons, en adorant, combien le nombre en est grand». Nous pouvons penser aux biens matériels: logement, vêtement, nourriture… Nous pouvons aussi penser aux soins et à la protection du Seigneur pour nous préserver d’accidents, de décisions malheureuses, de mauvaises rencontres, etc.

Mais les sujets de reconnaissance peuvent être difficiles à trouver par ceux qui connaissent, ou ont connu, de grosses épreuves au cours de l’année écoulée. Leur situation de détresse peut peser d’un poids trop lourd pour leur donner pleine liberté pour la louange. Soutenons-les pratiquement et par la prière. Encourageons-les et aidons-les à réaliser que, même au milieu de grandes épreuves, nous pouvons nous souvenir des bontés de l’Éternel et trouver des raisons d’espérer. C’est ce qu’avait expérimenté le prophète Jérémie qui pouvait dire au milieu de ses persécutions: Je rappelle ceci à mon cœur, c’est pourquoi j’ai espérance: Ce sont les bontés de l’Éternel que nous ne sommes pas consumés, car ses compassions ne cessent pas; elles sont nouvelles chaque matin; grande est ta fidélité! L’Éternel est ma portion, dit mon âme; c’est pourquoi j’espérerai en lui (La 3:22-24). Les compassions de Dieu ne s’épuisent jamais et elles sont adaptées aux besoins de chaque jour. C’est pourquoi la vie c hrétienne est liée autant à l’espérance qu’au souvenir.

Avant tout et par-dessus tout, souvenons-nous de Jésus Christ, ressuscité d’entre les morts (2Ti 2:8). Il est venu dans ce monde pour chercher et sauver ce qui était perdu (Lu 19:10). Il nous a trouvés et il reviendra pour nous prendre auprès de lui. Cette parole est certaine; car si nous sommes morts avec lui, nous vivrons aussi avec lui; si nous souffrons, nous régnerons aussi avec lui (2Ti 2:11).

 



14/03/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 808 autres membres