* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

Se tenir devant le Seigneur ( Plaire au Seigneur )

De retour à Jérusalem, comme je priais dans le temple, je fus en extase et je Le vis qui me disait: Hâte-toi, sors au plus tôt de Jérusalem, car ils ne recevront pas ton témoignage à mon égard. Alors je dis: Seigneur, ils savent que je mettais en prison et que je battais dans les synagogues ceux qui croient en toi; et lorsque le sang d’Étienne, ton témoin, fut répandu, moi-même aussi j’étais présent et pleinement d’accord: je gardais les vêtements de ceux qui le tuaient. Mais il me dit: Va, car je t’enverrai au loin vers les nations. Ac 22:17-21

L’apôtre Paul est devant une foule fanatique et hostile qui veut le faire mourir. Avec calme, il évoque le moment privilégié où il a pu dialoguer avec le Seigneur au sujet de sa mission.

Oui, certainement Paul se souvient de la douceur de cette rencontre avec son Sauveur. Rien à voir avec sa première confrontation sur le chemin de Damas, où il a été jeté à terre, frappé de terreur. À Jérusalem, il est en paix intérieurement, il n’a plus aucune crainte. Pourtant il a tellement persécuté les chrétiens qu’il se qualifie de premier des pécheurs (1Ti 1:15). Mais maintenant, il n’a plus de péchés sur la conscience: il a été entièrement purifié par l’œuvre de Jésus à la croix. C’est la paix totale avec Dieu.

Cette paix ne vient pas d’une piété exceptionnelle, ni d’une longue expérience chrétienne: c’est la paix que Dieu donne à celui qui croit. Quand nous nous tenons devant le Seigneur, nous jouissons aussi de cette paix du cœur et de la conscience, basée sur la justice que Christ nous a acquise.

Paul voit le Seigneur devant lui et écoute sa mise en garde. Par amour pour ses frères juifs, il lui demande, avec une liberté totale, de le laisser évangéliser à Jérusalem. Non, lui répond Jésus, je sais que les Juifs ne recevront pas ton témoignage et je t’ai confié une autre mission, une mission de première grandeur: celle de porter la bonne nouvelle aux nations.

Quand nous prions le Seigneur, faisons-le comme s’il était devant nous. Parlons-lui avec une pleine liberté, en paix, dans l’assurance intérieure du pardon de Dieu (Heb 10:22).

 



11/09/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 789 autres membres