* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

Simon où Pierre ? (6) ( Bob Gass )

 

“Nous ne pouvons pas ne pas parler de ce que nous avons vu et entendu.” Ac 4. 20

S

imon, devenu Pierre, était-il parfait ? Loin de là ! Des années plus tard, Paul n’hésite pas à le réprimander (Ga 2. 11) pour avoir accepté un compromis avec ceux qui voulaient forcer les nouveaux convertis à vivre selon les rites juifs. Pendant quelques jours Pierre était redevenu Simon ! Malgré tout Pierre avait appris à dompter sa fougue pour la transformer en courage inébranlable, courage qui lui permit d’endurer la persécution, les mauvais traitements et le martyre. Bien que la Bible ne nous relate pas la mort de Pierre, les écrits des successeurs des apôtres nous rapportent que Pierre fut crucifié, ainsi que sa femme, à qui il aurait dit : “Souviens-toi de Jésus” avant d’être séparé d’elle. D’où venait cette audace dont Pierre ne cessa de faire preuve après Pentecôte ? De l’assurance que Christ était ressuscité, qu’Il avait vaincu la mort et qu’un jour il vivrait la même expérience, même s’il devait souffrir des tribulations dans le monde. Il écrit : “Béni soit le Dieu et Père de notre Seigneur Jésus-Christ qui, selon Sa grande compassion, nous a fait naître de nouveau, par la résurrection de Jésus-Christ d'entre les morts, pour une espérance vivante, pour un héritage... qui vous est réservé dans les cieux, à vous qui êtes gardés par la puissance de Dieu, au moyen de la foi, pour un salut prêt à être révélé dans les derniers temps. Ainsi vous êtes transportés d'allégresse, quoique vous soyez maintenant... attristés par diverses épreuves, afin que la qualité éprouvée de votre foi... se trouve être un sujet de louange, de gloire et d'honneur à la révélation de Jésus-Christ” (1 P 1. 3-7). Remarquez : 1- C’est la résurrection de Jésus-Christ qui est le fondement de notre espérance. 2- Les difficultés du temps présent ne sont que passagères. 3- Notre joie est la conséquence de notre assurance du salut. Pierre pouvait affirmer qu’il ne pouvait s’empêcher de parler de ce qu’il avait vu et entendu. Osons, quant à nous, parler de ce que nous avons lu et appris de lui !

 



05/10/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 804 autres membres