* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

Souffrances du temps présent et gloire à venir ( Jean Jacques Trézères )

romains-818

 

« J’estime que les souffrances du temps présent ne sauraient être comparées à la gloire à venir qui sera révélée pour nous » (Romains 8 .18).

Pas de comparaison possible entre les souffrances actuelles que peuvent vivre et traverser les enfants de Dieu, et la gloire qui les attend ! Pour quelle raison ? La réponse se trouve dans le verset qui précède. « Si nous sommes enfants, nous sommes aussi héritiers : héritiers de Dieu, cohéritiers de Christ, si toutefois nous souffrons avec lui, afin d’être glorifiés avec lui » (Romains 8.17).

Ce « si toutefois » doit nous interpeler et nous convaincre au sujet de la relation entre les souffrances humaines pour un temps et la gloire de Dieu éternelle.

Toutes les souffrances ici-bas, à l’échelle de l’éternité avec Dieu, doivent être regardées comme des choses passagères et insignifiantes, en comparaison à la bénédiction, aux privilèges et à la gloire à venir.

Paul nous rappelle que Jésus a souffert et que ceux le suivent sont appelés à souffrir avec lui.

Prendre part aux souffrances de Christ pour son corps qu’est l’Église, fait partie intégrante de la vie du disciple de Jésus. Il s’agit même d’une grâce de Dieu qui nous rend participant de Son œuvre. Dans Tite 2 : 11-14, Paul écrit ceci : « Car la grâce de Dieu … nous enseigne à renoncer à l’impiété et aux convoitises mondaines, et à vivre dans le siècle présent selon la sagesse, la justice et la piété, en attendant la bienheureuse espérance, et la manifestation de la gloire du grand Dieu et de notre Sauveur Jésus-Christ … ».

Au cœur des souffrances, avec Christ, l’enfant de Dieu sert son Seigneur dans une glorieuse espérance.

L’enfant de Dieu, en tant qu’héritier et cohéritier, a un héritage qui lui est promis et réservé. Cet héritage concerne la gloire de Dieu le Père et de Jésus le Fils. Il s’agit d’un héritage spirituel, céleste, incorruptible et glorieux. Et bien que n’étant pas encore révélé, il n’en est pas moins partagé en espérance. Lorsque nous recevrons cet héritage, nous saurons et comprendrons que les plus sévères tribulations n’étaient rien comparées à la gloire éternelle des enfants de Dieu.

L’apôtre Paul déclare : « Nous tous qui, le visage découvert, contemplons comme dans un miroir la gloire du Seigneur, nous sommes transformés en la même image, de gloire en gloire, comme par le Seigneur, l’Esprit. C’est pourquoi, ayant ce ministère, selon la miséricorde qui nous a été faite, nous ne perdons pas courage…Car nos légères afflictions du moment présent produisent pour nous, au-delà de toute mesure, un poids éternel de gloire » (2 Corinthiens 3.18 / 4.1, 17). 

Ma prière : 

Au-delà des souffrances présentes, aide-moi et aide-nous Seigneur à te rester fidèle, à contempler ta gloire et à vivre dans l’espérance de notre héritage. Je sais que je, et que nous pouvons compter sur toi. Amen !



19/12/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1008 autres membres