Supportez-vous l’un l’autre (1) ( Plaire au Seigneur ) - * JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

Supportez-vous l’un l’autre (1) ( Plaire au Seigneur )

Je vous exhorte… à marcher d’une manière digne de l’appel dont vous avez été appelés, avec toute humilité et douceur, avec patience, vous supportant l’un l’autre dans l’amour; vous appliquant à garder l’unité de l’Esprit par le lien de la paix. Eph 4:1,2

Dans la Bible, le mot supporter contient la pensée de soutenir ou d’épauler, mais aussi de maintenir un lien entre deux personnes. «Se supporter» est l’une des conditions nécessaires pour vivre ensemble. Pour les chrétiens c’est un comportement qui permet de rester unis. De l’avis général, cette vertu est difficile à manifester de la bonne manière.

Cette exhortation se trouve deux fois dans le N.T., dans les épîtres aux Ephésiens et aux Colossiens. Chaque fois, elle est précédée par trois autres vertus chrétiennes: l’humilité, la douceur et la patience.

• L’humilité. Elle nous rend conscients de notre petitesse et capables d’estimer les autres comme meilleurs que nous-mêmes. C’est l’opposé de l’orgueil. On l’a dit: «L’humilité est la vertu qui disparaît dès qu’on a conscience de l’avoir». Avec la douceur, l’humilité caractérisait le Seigneur Jésus, l’homme humble et débonnaire. Laisser Christ vivre en moi permet de lui donner la première place, de mettre les autres à la seconde et moi-même à la dernière. Il ne s’agit pas de se rabaisser, mais de penser d’abord aux autres et non à soi-même.

• La douceur n’est pas synonyme de faiblesse. C’est la qualité morale de quelqu’un qui fait attention à ne pas blesser autrui. Il n’insiste pas sur ses droits et ne cherche pas à se venger de la méchanceté des hommes (Php 4:5).

• La patience a la capacité d’endurer les désagréments sans manifester de colère. Elle accepte sans révolte ce que Dieu décide et supporte les épreuves, les contradictions et les agressions répétées (Ja 5:11).

Se supporter l’un l’autre implique d’accepter les différences avec patience et avec amour. Cela demande un effort. Le participe présent vous appliquant indique qu’il faut tout mettre en œuvre pour garder l’unité produite par l’Esprit. L’unité se manifeste par la paix, lien entre les chrétiens, par le support mutuel et non par le fait d’avoir une pensée identique sur tout.

Que véritablement la paix préside dans nos relations fraternelles!

 



06/11/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 789 autres membres