* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

Testez votre colère ! ( Bob Gass )

17-3

 

 

Ne péchez pas en laissant la colère vous contrôler.” Ep 4. 26

Si vous ne savez pas comment contrôler votre colère, vous ressemblez au propriétaire d’une Ferrari qui ferait tourner le moteur à plein régime pour démarrer sur les chapeaux de roues avant de découvrir que son bolide n’a pass de freins ! La Bible nous avertit : “Ne péchez pas en laissant la colère vous contrôler, afin de ne pas donner au diable l’occasion de vous dominer.” Si vous ne voulez pas contrôler votre colère, vous permettez à Satan de mettre les pieds chez vous et ensuite vous aurez bien du mal à le chasser ! Avant de prononcer des paroles que vous regretterez plus tard, posez-vous les trois questions suivantes : 1- Quelle bonne raison ai-je de me mettre en colère? Il est facile de se laisser emporter lorsqu’une remarque un peu désobligeante nous est faite ou lorsque des enfants insupportables se frottent à notre épiderme! La colère, pour être d’une quelconque utilité, doit être à la fois contrôlée et constructive. Ecoutez : “L’esprit de l’homme que contrôle l’Esprit-Saint, connaît la vie et la paix” (Rm 8. 6). Au lieu de laisser libre cours à la colère, essayez de vous comporter comme Jésus, avec bonne grâce et gentillesse. 2- Est-il nécessaire d’impliquer d’autres personnes ? La colère touche toujours les autres car, dans une dispute, il est naturel de vouloir prendre parti pour l’un ou l’autre. Impliquer d’autres personnes est souvent un moyen détourné d’exalter son égocentrisme et d’excuser ses mauvaises manières. 3- La satisfaction de laisser libre cours à ma colère vaut-elle la peine d’en supporter les conséquences après ? La Bible dit : “Une réponse aimable apaise la colère, mais une parole brutale l’excite” (Pr 15. 1). La colère a le don de provoquer l’exagération. Elle sait nous faire dire des choses que nous ne pourrons jamais retirer. Les paroles prononcées sous l’effet de la colère ont une portée qui souvent nous dépasse. Elles continuent à diviser et à faire souffrir plus longtemps que nous ne pouvons l’imaginer. D’où l’importance d’apprendre à contrôler notre colère, légitime ou pas !



16/11/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 932 autres membres