* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

Tu les mettras dans l’arche ( Plaire au Seigneur )

Taille-toi deux tables de pierre comme les premières, et monte vers moi sur la montagne, et fais-toi une arche de bois; et j’écrirai sur les tables les paroles qui étaient sur les premières tables que tu as brisées, et tu les mettras dans l’arche. De 10:1,2

Moïse descend de la montagne sur laquelle il vient de recevoir les tables de la Loi gravées par le doigt de Dieu, et il aperçoit le peuple en pleine idolâtrie devant un veau d’or. Il brise donc ces deux tables et fait disparaître ainsi la Loi qui condamnait le peuple, sauvant celui-ci de la destruction.

L’Éternel ne peut en rester là; il laisse le temps à Moïse de remettre de l’ordre dans le camp et le convoque pour lui confier à nouveau les mêmes commandements. Moïse n’a pas pris conscience que le manquement du peuple n’est pas seulement un accident, mais qu’il témoigne, en fait, de son incapacité foncière à respecter la Loi divine. S’il l’avait compris, il aurait demandé à l’Éternel, en faisant appel à sa grâce, de placer le peuple sous un autre régime que celui de cette Loi qui le condamnera de nouveau inévitablement.

Heureusement, l’Éternel dispose d’un moyen qui lui permettra de supporter un peuple dont le cœur n’a pas été renouvelé: les tables de la Loi seront placées dans un coffret de bois, qui deviendra bientôt, dans le lieu très saint du tabernacle, l’arche de l’Éternel faite de bois de sittim, plaquée d’or, et couverte du propitiatoire. Pourquoi donc?

Parce que cette arche est une figure de Christ, celui qui devait venir pour accomplir la Loi. Lui seul l’a accomplie parfaitement dans les deux commandements qui la résument tout entière: il a aimé Dieu de tout son cœur, de toute son âme, de toute sa pensée et de toute sa force (Mr 12:30); et il a aimé son prochain autant que lui- même, et même davantage, car il l’a aimé plus que sa propre vie.

Ainsi, au milieu de son peuple, l’Éternel voit par avance son Fils unique venant sur la terre, Jésus qui l’honorera durant toute sa vie par une obéissance sans faille, Jésus qui fera l’expiation des péchés par sa mort sur la croix. Le sang sur le propitiatoire, lui, parle de ce sacrifice sanglant qui sera celui de Jésus à Golgotha. Oui! L’Éternel contemple cela, et la loi de condamnation reste bien cachée dans l’arche.

 



12/03/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 749 autres membres