* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

Un Dieu de relation ( Plaire au Seigneur )

index

 

(Adam et Ève) entendirent la voix de l’Éternel Dieu qui se promenait dans le jardin au frais du jour… Et l’Éternel Dieu appela l’homme, et lui dit: Où es-tu? Ge 3:8,9
La Parole devint chair et habita au milieu de nous… pleine de grâce et de vérité. Jn 1:14

Dès les premières pages de la Bible, Dieu se présente comme un Dieu de relation. Il place l’homme et sa femme dans un jardin de délices et lui-même se plaît à les rencontrer. Peu de choses nous sont dites sur ces moments, mais le texte inspiré insiste sur ce désir de Dieu de rencontrer l’homme. On sait ce qu’il en est advenu: l’homme désobéit et il est chassé du jardin de délices, car la présence de Dieu exigeait l’état d’innocence que l’homme avait perdu.

Pourtant Dieu continue à s’intéresser à l’homme. Il le cherche. La question posée à Adam: Où es-tu? est celle que Dieu a posée et pose aujourd’hui à chacun. Elle a évidemment une dimension morale: «Où en es-tu?» intérieurement, dans tes pensées, tes motivations, tes sentiments. La réponse d’Adam: J’ai eu peur… je me suis caché (Ge 3:10) est significative du comportement de beaucoup d’hommes.

Dans l’A.T., Dieu va indiquer à l’homme pécheur les conditions à respecter pour le rencontrer. Il y pose comme fondement le principe de la nécessité d’une victime offerte en substitution, car la sentence de Dieu sur le péché, c’est la mort.

Après bien des siècles, Dieu met en place une nouvelle relation, plus proche. Il vient visiter l’homme dans la personne de Jésus, le Fils de Dieu.

En Jésus, non seulement Dieu s’incarne parmi les hommes, mais il vient à nous sur le mode de la grâce et de la vérité. Sans la grâce, la vérité conduit l’homme au désespoir, car il sait que Dieu ne peut supporter la vérité de son état devant lui. C’est pourquoi Dieu propose sa grâce pour permettre à l’homme de s’approcher de lui, par le moyen du sacrifice de son Fils.

Nous pouvons apprendre de Jésus comment s’approcher des personnes, dans une attitude de cœur pleine de grâce et de vérité. Sa grâce brille d’abord pour comprendre, écouter, avant de mettre le doigt sur le désordre moral. En effet, il faut manifester beaucoup d’amour pour pouvoir dire la vérité sans blesser, pour guérir et pour délivrer. C’est ainsi qu’en Jésus, Dieu s’approche aujourd’hui encore de ses créatures sur le fondement de la grâce et de la vérité.



26/12/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1013 autres membres