* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

Un homme qui a trouvé grâce ( Paul Calzada )

shutterstock_515586805-e1558946795502

 

 

 

 

“Noé trouva grâce aux yeux de l’Eternel.” (Genèse 6.8)

Les seuls éléments, concernant la morale et la piété dont nous disposons au sujet de cet homme, sont ceux mentionnés au verset suivant : “Noé était un homme juste et intègre dans son temps ; Noé marchait avec Dieu.” (Genèse 6.9).

L’épître aux Hébreux complète ce portrait en ajoutant que Noé était un homme qui croyait en Dieu et respectait Dieu en acceptant par la foi de faire ce que Dieu lui demandait (Hébreux 11.7).

La question que l’on peut se poser, c’est : Pourquoi Noé a-t-il trouvé grâce aux yeux de l’Eternel ? A-t-il trouvé grâce parce qu’il était intègre, juste, respectueux de Dieu ou bien n’est-ce pas parce qu’il avait trouvé grâce qu’il était juste, intègre et soumis à Dieu ? La grâce précède-t-elle l’intégrité, la justice, l’obéissance ou bien l’intégrité découle-t-elle de la grâce ?

Le texte lui-même nous éclaire sur cette légitime interrogation. En effet, nous pouvons observer que la mention de la grâce précède la mention des caractères de Noé. Le verset 8 mentionne que Noé trouva grâce, et le verset 9 nous donne quelques indications sur le cœur de Noé. La grâce précède le comportement de Noé. L’épître aux Hébreux vient confirmer cette perception des choses car elle indique que la justice de Noé ne reposait pas sur ses œuvres mais sur sa foi. Or, la foi qui sauve ne peut être la foi en nos œuvres mais la foi en Dieu (Ephésiens 2.8).

Ainsi Noé n’a pas trouvé grâce sur la base de ses œuvres mais il a trouvé grâce sur la base de sa foi en Dieu. Il a cru dans le moyen que Dieu lui offrait pour être sauvé. La grâce est un don gratuit de Dieu. Cependant nous pouvons l’accepter ou la refuser. Noé a accepté la grâce que Dieu lui a accordée. Il a cru dans cette grâce, et sa vie toute entière fut marquée par les effets de cette grâce.

De même lorsque nous acceptons la grâce de Dieu, lorsque nous acceptons de mettre notre foi non dans nos mérites mais dans le moyen que Dieu nous offre en son Fils pour notre salut, cela nous amène à vivre une vie marquée par sa justice, sa sainteté, son intégrité. La grâce de Dieu est puissante pour nous changer et nous régénérer.

Une parole pour ce jour :

La justice est un fruit, c’est-à-dire une conséquence de la grâce comme le souligne ce texte : “Le fruit de justice qui est par Jésus- Christ… ” (Philippiens 1.11). Demeurez dans la grâce et vous porterez ce fruit.



22/07/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 904 autres membres