* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

Un mal toujours d’actualité ( Plaire au Seigneur )

Le but de cette injonction, c’est l’amour qui procède d’un cœur pur, d’une bonne conscience et d’une foi sincère; pour s’en être écartés, certains se sont égarés en vains bavardages, voulant être docteurs de la Loi, sans comprendre ni ce qu’ils disent, ni ce sur quoi ils insistent. 1Ti 1:5,6,7

Le 29 avril 1704, la princesse Charlotte-Elisabeth de Bavière, belle-sœur du roi de France Louis XIV, écrivait: “L’affaire des honnêtes gens est de vivre chrétiennement, d’être miséricordieux et de s’adonner à la charité et à la vertu. Voilà à quoi les prédicateurs devraient s’attacher; c’est ce qu’ils devraient inculquer aux chrétiens, au lieu de se complaire dans des subtilités, afin de savoir comment il faut comprendre toutes choses; mais cela diminuerait l’autorité de ces messieurs. Voilà pourquoi ils s’attachent aux discussions stériles et non à la chose essentielle et indispensable.”

Dieu seul sait si cette princesse était une vraie croyante; de nombreux passages de sa volumineuse correspondance le laissent entendre. En tout cas, ses lectures quotidiennes de la Bible (chaque jour un chapitre de l’A.T., un du N.T., plus un psaume) l’avaient certainement rendue attentive à la vanité des raisonnements de ce que l’on appelle à tort la connaissance (1Ti 6:20), qui s’oppose à la réalité du témoignage pratique. Elle avait compris, à ce sujet, les leçons que donnent, entre autres, les épîtres de Paul à Timothée, à Tite, ou celle de Jacques.

Vouloir être docteur pour dominer; vouloir toujours avoir raison; vouloir imposer son point de vue coûte que coûte, telles sont quelques-unes des conséquences de l’orgueil, la faute du diable (1Ti 3:6). Des premiers siècles à nos jours, ce mal chronique a, dans l’Église, provoqué les diffamations, les persécutions et les divisions qui ont discrédité le témoignage du christianisme. Quel en est le remède?

Si nous vivons par l’Esprit, marchons aussi par l’Esprit dont le fruit est l’amour, la joie, la paix, la patience, la bienveillance, la bonté, la fidélité, la douceur, la maîtrise de soi (Ga 5:25,22,23). Avec humilité, appliquons-nous à garder l’unité de l’Esprit par le lien de la paix (Ep 4. 3). Mais surtout, imitons le Seigneur; son message est toujours actuel et son exemple toujours aussi efficace: Apprenez de moi, car je suis débonnaire et humble de cœur (Mt 11:29).

 



12/07/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 918 autres membres