* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

Un Romain glorifie Dieu ( Plaire au Seigneur )

index

 

Voyant ce qui était arrivé, le centurion glorifia Dieu en disant: En vérité, cet homme était juste. Lu 23:47

Officier subalterne qui ne commande qu’une centaine d’hommes (centurie), le centurion romain n’a guère d’avenir. Il peut aspirer à commander deux centuries et, suprême honneur, à faire partie de la première cohorte de sa légion. Encore faut-il qu’il se soit particulièrement distingué lors de campagnes victorieuses. Mais, en ville, en temps de paix, il dirige ses hommes dans des tâches de police, en général peu glorieuses.

Celle qui est confiée à l’un d’eux, en cette veille de sabbat à Jérusalem, n’échappe pas à la règle. Il s’agit d’exécuter deux brigands, condamnés à la crucifixion. Ils sont accompagnés d’un Jésus, appelé Christ, dont les Juifs, à grands cris, ont exigé la tête, malgré l’avis de Pilate, le gouverneur romain. Raisons invoquées? Il s’est fait Fils de Dieu; il s’est fait roi (Jn 19:7,12). Depuis le prétoire, le centurion conduit sa troupe à Golgotha. Il est témoin des brutalités de ses hommes qui crucifient les trois condamnés.

Il est assis vis-à-vis de Jésus; il veille, il écoute et il regarde. Dans cette atmosphère de plus en plus pesante, il entend un échange de quelques paroles entre Jésus et l’un des brigands, et toujours les sarcasmes des sacrificateurs et des passants, puis une question que Jésus adresse à son Dieu (Mt 27:46). En plein midi, les ténèbres recouvrent soudainement la ville pendant trois heures. Brusquement, malgré son extrême faiblesse, Jésus, en expirant, jette un grand cri. Le tremblement de terre et le fracassement des rochers, survenus à ce moment précis, accentuent encore ce que cette scène a de dramatique. D’abord saisi de frayeur, le centurion s’exclame: Cet homme était juste (Lu 23:47) et: Véritablement celui-ci était Fils de Dieu (Mt 27:54). Ainsi, au plus profond des ténèbres physiques, morales et spirituelles qui enveloppent la mort de Jésus, et malgré les débordements de haine qui l’accompagnent, Dieu est glorifié par cette confession.

Affirmer et publier que Jésus Christ est le Fils de Dieu a un très grand prix pour Dieu lui-même. C’est proclamer son titre glorieux de Dieu Sauveur (1Ti 1:1); c’est rappeler la grandeur de son amour, prouvé par le don de son Fils unique dont le sang nous purifie de tout péché (1Jn 1:7), et c’est à la portée de chacun de nous!



10/09/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 907 autres membres