* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

Un vêtement de pourpre ( Plaire au Seigneur )

Les soldats tressèrent une couronne d’épines, la mirent sur sa tête et le vêtirent d’un manteau de pourpre. Jn 19:2

La teinture de pourpre était connue sur les rives de la Méditerranée depuis la plus haute antiquité. Dieu prescrit aux Hébreux que cette somptueuse couleur orne la partie textile de son tabernacle: rideaux et voile, vêtement des sacrificateurs.

Le secret de la fabrication de la pourpre fit la fortune des villes de Tyr et de Sidon et de bien d’autres villes jusqu’à l’époque romaine (Lydie, de Thyatire, était marchande de pourpre, Ac 16:14). Un liquide situé dans une glande de la paroi du canal respiratoire de certains petits coquillages, très répandus en Méditerranée, sert de base à sa fabrication. Lorsque le liquide est extrait, il est jaune. Il devient rouge quand il est exposé au soleil. Selon la durée d’exposition, on obtient une gamme variée de rouges. Comme cette substance ne pouvait pas être conservée très longtemps, les teintures devaient être faites sur place. Du coup, les vêtements de laine, puis de soie, teints dans la pourpre coûtaient très cher. Ils étaient donc réservés aux souverains. Darius, roi de Perse, ainsi qu’Alexandre de Macédoine, portaient un manteau de pourpre. Chez les Romains, les rois, les magistrats et surtout les empereurs se réservaient l’usage des vêtements de pourpre par décret officiel. C’était la distinction su prême.

Nous comprenons peut-être un peu mieux l’opprobre qu’a dû supporter notre Seigneur à l’heure douloureuse de sa condamnation, quand les soldats prennent des épines, symbole de la malédiction du sol prononcée par Dieu, en tressent une couronne qu’ils placent sur sa tête, et le revêtent de pourpre, la couleur royale. Le Seigneur est resté muet devant cette moquerie, mais les psalmistes et Jérémie, par l’Esprit prophétique, avaient exprimé à l’avance les sentiments du Messie souffrant (Ps 22:6-8 69:19,20 La 3:14).

Adorons celui qui, pour nous sauver, accepta cette honte, cette humiliation et attendons, par la foi, le jour glorieux où il apparaîtra comme chef suprême, Roi des rois et Seigneur des seigneurs (Ap 19:16). Roi sur son peuple Israël, il sera le Seigneur des nations. Tous devront se soumettre à son autorité.

 



11/02/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 862 autres membres