* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

Une leçon difficile à apprendre ( Plaire au Seigneur )

images (1)

 

 

Jésus commença à montrer à ses disciples qu’il fallait qu’il aille à Jérusalem, et qu’il souffre beaucoup… et qu’il soit mis à mort, et qu’il soit ressuscité le troisième jour. L’amenant à l’écart, Pierre se mit à le reprendre: Seigneur, Dieu t’en préserve, cela ne t’arrivera pas!.Mt 16:21,22

On est surpris de la liberté et même de l’impertinence de la remarque de Pierre, quand Jésus révèle à ses disciples qu’il va être mis à mort: Seigneur, Dieu t’en préserve, cela ne t’arrivera pas!. C’est dire combien le Seigneur est un Maître accessible et proche, avec qui il est facile de communiquer, même s’il se montre sévère parfois (Mt 16:23).

Cet épisode suit la déclaration de Pierre: Tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant (v. 16). Associer les mots «Fils du Dieu vivant» et «mort» représentait un blasphème pour un Juif fidèle. C’est pourquoi Pierre ne pouvait admettre que le Christ allait mourir. Il ne semble pas avoir remarqué la mention de la résurrection de Jésus, tant l’annonce de sa mort l’a choqué. Comme lui, nous mettons du temps à comprendre ce que le Seigneur nous dit. Il faut toute la patience et la «pédagogie» du Maître pour nous faire évoluer.

La nécessité de la mort de Jésus était liée à l’incompatibilité du péché avec la sainteté de Dieu. La solution exigeait une victime parfaite. C’est tout l’enseignement des images présentées dans l’A.T. La forte affirmation des Psaumes: L’Éternel a regardé des cieux sur les fils des hommes… il n’y a personne qui fasse le bien, non pas même un seul (Ps 14:2,3) nous aide à comprendre que seul Dieu pouvait apporter la solution: Il est devenu homme pour donner sa vie en sacrifice. Cette pensée dérangeante, il faut l’accepter. Pierre, durant les longs mois qui vont suivre l’affirmation du Seigneur, la refusera de toutes ses forces. Et quand il admettra la mort de Jésus, il déclarera être prêt à l’accompagner jusqu’en prison, et même jusqu’à la mort (Lu 22:33)!

Ce qui importe avant tout pour le Seigneur, ce ne sont pas nos incompréhensions, ni nos maladresses - il les comprend - mais notre attachement à sa personne. Pierre, malgré tout, aimait le Seigneur de tout son cœur.

à suivre



16/07/2020
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1018 autres membres