* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

Une prière chaque jour ( Paul Calzada )

index

 

 

« Que ta volonté soit faite » (Matthieu 6 :10).

Pour parvenir à connaître la volonté de Dieu, nous avons besoin d’une oreille exercée, comme le rappelle le prophète : « Le Seigneur, l’Éternel... éveille, chaque matin, il éveille mon oreille, pour que j’écoute comme écoutent des disciples » (Ésaïe 50 :4).

En ce temps où les infos nous martèlent, sans cesse, le drame de la situation sanitaire et économique, prenons le temps d’écouter Dieu.

L’apôtre Paul nous indique une voie royale pour discerner la volonté de Dieu : « Je vous exhorte donc, frères, par les compassions de Dieu, à offrir vos corps comme un sacrifice vivant, saint, agréable à Dieu, ce qui sera de votre part un culte raisonnable. Ne vous conformez pas au siècle présent, mais soyez transformés par le renouvellement de l’intelligence, afin que vous discerniez quelle est la volonté de Dieu, ce qui est bon, agréable et parfait » (Romains 12 :1/2).

Trois pistes nous sont données dans ce verset pour que nous discernions la volonté de Dieu.

Premièrement, offrir nos corps « …comme un sacrifice vivant, saint », c'est-à-dire que Dieu ne veut pas que nous lui offrions un corps corrompu, mais un corps vivant, saint. C’est à dire un corps consacré à être la maison de Dieu (1 Corinthiens 6 :19).

Deuxièmement, « ne pas se conformer au siècle présent ». La Bible nous parle du siècle présent en ces termes : "... pour les incrédules dont le dieu de ce siècle a aveuglé l’intelligence, afin qu’ils ne vissent pas briller la splendeur de l’Évangile de la gloire de Christ, qui est l’image de Dieu" (2 Corinthiens 4 :4).

Le dieu de ce siècle personnifie tout ce qui s’élève contre Dieu. Les pensées mensongères, des philosophies niant l’existence de Dieu, mais ouvrant la porte à toutes les croyances superstitieuses. Par exemple, n’est-il pas étonnant que la plupart des journaux consacrent des colonnes à l’horoscope, et ne fassent presque jamais mention de Dieu ?

Troisièmement, « être renouvelés dans notre intelligence ». Ce renouvellement n’est possible que si notre intelligence est toujours en éveil.

Ce renouvellement nécessite de considérer que nous avons tout à apprendre ; il ne peut se faire que dans la mesure où nous restons humbles et enseignables, non pas des donneurs de leçons, mais des receveurs de leçons.

En ces temps troublés j’entends de nombreux donneurs de leçons, comme le firent les amis de Job. Soyons modestes et humbles, et disons au Seigneur : aide-moi à comprendre qui tu es, comme tu l’as fait pour Job.

J’aime ce message du pasteur Samuel Peterschmitt, qui nous partage sa perception de Dieu dans la souffrance. 

« Notre Père, j’ai tellement à apprendre de toi, avec ton aide je veux que mon corps soit un temple saint pour toi ; qu’en ce temps où tellement de voix se font entendre je sache garder mes pensées centrées sur Jésus, et que mon intelligence de qui tu es soit renouvelée par la présence de ton Esprit en moi. Que le monde sache qui tu es, et soit sauvé. Amen ! »

Avec amour,



25/04/2020
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1018 autres membres